Logo Association Mosellane d'Economie Montagnarde (AMEM)

« De ferme en Ferme » : un rendez-vous annuel au cœur des fermes du territoire des Vosges Mosellanes !

Résumé : « De ferme en ferme » est un événement organisé par l’Association Mosellane d’Economie Montagnarde (AMEM) et le Syndicat Mixte de l’arrondissement de Sarreguemines (SMAS) au cours duquel des producteurs ouvrent les portes de leurs fermes aux consommateurs. Cette manifestation se déroule 1 fois par an et est un moment unique d’échanges et de valorisation des productions agricoles du territoire.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2005
  • Lieu de réalisation : les Vosges Mosellanes
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : Département de la Moselle et le Syndicat Mixte de l’arrondissement de Sarreguemines (SMAS)

Organisme(s)

  • Association Mosellane d'Economie Montagnarde (AMEM)
  • 4 place de la Mairie
  • 57720 Volmunster
  • https://www.facebook/amem57/
  • Salariés : 3
  • Bénévoles : N/C
  • Adhérents : 71
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Agriculture et alimentation
Pays :  France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Population rurale, Agriculteurs
  • Domaine(s) :  Économie, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « ALIMENTATION RESPONSABLE ET DURABLE » (PNR)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : BERTHOLLE Catherine , « « De ferme en Ferme » : un rendez-vous annuel au cœur des fermes du territoire des Vosges Mosellanes ! », **Journal RESOLIS** ()

Origines et contexte du programme

La valorisation du territoire et des produits agricoles a toujours fait partie des missions de l’AMEM (association créée en 1979). Accompagner les agriculteurs (de la production à la transformation et valorisation des produits) est un fil conducteur de l’association. C’est ainsi que différentes opérations ont été organisées. En 2005, 6 agriculteurs participent à la première édition « De ferme en ferme » et accueillent les consommateurs désireux de mieux connaître l’origine de leur alimentation.

Objectifs du programme

L’organisation de cette opération collective « de ferme en ferme » répond à plusieurs objectifs :
• Faire découvrir les paysages variés du territoire et plus particulièrement ceux des Vosges Mosellanes, façonnés au gré des saisons par les travaux agricoles.
• Faire découvrir la diversité des exploitations agricoles présentes sur le territoire
• Favoriser les échanges entre les agriculteurs, producteurs et les consommateurs
• Faire découvrir et déguster les produits issus des fermes et ainsi promouvoir les circuits-courts et la vente directe

Actions mises en oeuvre

Ce projet a débuté dans le pays Bitche puis ensuite s’est étendu à la région de Sarreguemines en partenariat avec le Syndicat Mixte de l’Arrondissement de Sarreguemines. Depuis 2014, ce projet s’est étendu au pays de Sarrebourg pour enfin en 2017 s’élargir jusqu’au Saulnois. En 2017, 17 fermes ont participé à cette opération collective. Dans chaque zone, environ 3 à 5 fermes, situées dans un rayon de 10 à 15 km, ont ouvert leurs portes, permettant aux visiteurs de découvrir plusieurs fermes dans un périmètre proche. L’AMEM et le Syndicat Mixte de l’Arrondissement de Sarreguemines coordonnent ce projet (mise en œuvre de l’opération, rencontres des fermes candidates, coordination et assistance aux fermes le jour j) et élaborent un plan de communication (élaboration d’affiches, flyers, panneaux de fléchage, banderoles, diffusion de publicités dans les journaux locaux, radio locales, diffusion de l’information via le réseau internet et les réseaux sociaux…). Les producteurs sont chargés quant à eux de l’accueil du public chez eux et de l’organisation des repas selon le cahier des charges établis par l’AMEM et ses partenaires : produits provenant de leurs fermes ou des autres fermes partenaires ; chartes des boissons (boissons industrielles interdites, préférences des boissons locales) ; accompagnements industriels non acceptés (ketchup mayonnaise) ou alors fait maison…par exemple. Chaque ferme propose en plus des dégustations divers ateliers : mini fermes, jeu de piste, animations musicales, contes, mini marché bio, visites de l’atelier, démonstrations…

Avant de se nommer « De ferme en ferme », cette manifestation s’appelait : « Balade gourmande de fermes en fermes » mais les consommateurs confondaient avec les marches gourmandes de plus en plus présentes sur les territoires.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Bilan général : Cette opération collective est devenue au fil des années un rendez-vous incontournable pour les consommateurs désireux de découvrir les richesses de leur territoire par la visite des fermes et autres ateliers de transformation. Le nombre croissant de visiteurs atteste de l’intérêt des consommateurs à recréer du lien avec les agriculteurs. Cette démarche permet également aux agriculteurs d’initier ou de conforter leur réseau de vente directe.
Bilan pour les fermes : en 2017, ce sont 17 producteurs/transformateurs qui ont accueilli et servi plus de 3 000 repas le jour des portes ouvertes. Ces ventes constituent un chiffre d’affaires très important pour les producteurs. Certaines fermes participent à cette opération collective chaque année au vu du succès qu’ils ont eu malgré la charge de travail conséquente pour préparer la ferme à accueillir les visiteurs. Certains producteurs préfèrent participer une année sur deux. Par ailleurs, outre les 17 fermes, ce sont 26 autres producteurs qui ont été associés (via mini-marché paysan ou repas servis à la ferme) à cette opération collective, ceci contribuant à soutenir l’économie agricole du territoire.
Bilan pour les visiteurs : la programmation qui varie d’une année sur l’autre, qui essaie d’intégrer de nouvelles fermes chaque année, permet de susciter l’intérêt des visiteurs chaque année.

Originalité du programme

Depuis quelques années, certains ateliers de transformation (brasserie, confiturerie, moulin…) sont également ouverts en même temps que les fermes, ce qui permet de valoriser les produits agricoles depuis la production jusqu’à la vente en passant par la transformation. Cette manifestation existe depuis plus de 12 ans et rencontre chaque année un grand succès et d’excellents retours de la part des producteurs mais aussi des consommateurs. Cette initiative est unique sur ce territoire pour valoriser les produits agricoles.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

L’AMEM est entourée de partenaires financiers et techniques dans cette démarche : le département de la Moselle et Syndicat Mixte de l’arrondissement de Sarreguemines (SMAS).

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Afin d’apporter de la cohérence à cette manifestation collective, certaines règles ont été définies dans la charte. Certains points sont difficiles à mettre en œuvre par les agriculteurs comme le fait de proposer uniquement des produits agricoles mosellans, et respecter la charte des boissons.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

C’est en les accompagnant, en leur faisant prendre conscience qu’ils transmettent eux-mêmes un message en respectant leurs produits lors de ces portes ouvertes que l’AMEM arrive à les faire adhérer à la charte. « Quel dommage de mettre du ketchup industriel sur de la viande de qualité qui se suffit à elle-même ! »

Améliorations futures possibles :

Continuer de montrer la diversité des productions agricoles présentes sur le territoire en permettant à de nouvelles fermes de participer à cette opération collective.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Ce qui a permis à ce projet de voir le jour est l’engagement de l’AMEM et de ses partenaires. L’AMEM rencontre chaque producteur qui souhaite participer afin de mieux connaître la ferme, l’agriculteur et les produits et ainsi de mieux valoriser leur travail. Cet entretien permet également d’expliquer les modalités d’organisation inscrites dans la charte. Une des forces de cette opération, c’est son aspect collectif, chaque ferme est unique mais les objectifs poursuivis sont communs, aussi la communication est collective et mise sur la complémentarité des fermes et non sur leur concurrence. Des outils de communication communs sont distribués à tous les producteurs. Le jour J, l’AMEM passe dans chacune des fermes pour s’assurer du bon déroulement de la manifestation. La réussite de cette initiative repose également sur le volontariat et l’investissement des producteurs. Cette journée leur demande une grande organisation, tous ayant besoin de l’aide de bénévoles. De nombreuses activités supplémentaires à la dégustation sont proposées dans chaque ferme.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche