Logo Emmaüs Solidarité

Accueillir les migrants avec la culture, le sport et les loisirs

Résumé : Le Centre d'Hébergement d'Urgence des Migrants (CHUM) d’Ivry-sur-Seine géré par Emmaüs Solidarité depuis 2017 abrite environ 400 familles, couples et femmes exilés. Il fournit un accompagnement social tenant compte de toutes les composantes de leur vie, y compris des activités socio-culturelles.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 19 janvier 2017
  • Lieu de réalisation : Ivry-sur-Seine
  • Budget : 12000 €
  • Origine et spécificités du financement : Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement (DRIHL), Direction de l'Action Sociale de l'Enfance et de la Santé (DASES), Mairie de Paris, et Fonds Social Européen

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  19/11/2019
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Immigrés, Femmes, Enfants de moins de 5 ans
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Loisirs, Sports, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « SOLIDARITES & VULNERABILITES SOCIALES »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : de Preval Gabrielle , « Accueillir les migrants avec la culture, le sport et les loisirs », **Journal RESOLIS** (2019)

Origines et contexte du programme

Suite aux massifs flux migratoires sur le territoire parisien (plus de 20 000 personnes en 2015) et la multiplication de campements de rue indignes (notamment dans les 18e et 19e arrondissements), un Centre d'Hébergement d'Urgence des Migrants (CHUM) a ouvert en janvier 2017 dans une ancienne usine de traitement des eaux à Ivry-sur-Seine (département du Val-de-Marne). Ce centre d’une capacité d'accueil de 400 personnes est géré par Emmaüs Solidarité(*) et devrait durer au minimum 4 ans. Sa mission consiste à accompagner un public en grande difficulté en vue d’engager un parcours de reconstruction et d’autonomie. Ce travail comprend un volet administratif mais aussi l’appropriation du quotidien et l’adaptation au fonctionnement de la société française actuelle.

Une participation active des résidents est recherchée à travers notamment la culture, le sport et les loisirs.

Objectifs du programme

- Créer des liens sociaux
- Appuyer la réinsertion et l’autonomisation en se focalisant sur l’apprentissage du français
- Redonner confiance en soi
- Renforcer les aptitudes et les compétences des résidents
- Travailler la parentalité : le rôle familial, la vie familiale et la restauration d’une vie « normale »
- Développer des actions de bien-être ciblant les femmes

Actions mises en oeuvre

- Activités culturelles et sportives hebdomadaires : certaines activités s’adressent à des groupes spécifiques (ex. cours d’esthétique et cours d’auto-défense pour les femmes) ; d’autres sont organisées pour tout public (ex. cuisine, art, yoga, gymnastique…)
- Mise à disposition d’un terrain de foot et d’une cours de recréation avec des jeux
- Sorties culturelles : théâtre, musée et cinéma

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2017 :
- 3 169 personnes touchés
- 75 évènements culturels et sportifs organisés

Bonne acceptation par la population locale

Il est encore difficile de mesurer l’impact exact des activités. Pour autant, le CHUM d’Ivry identifie ses résultats à de petites victoires qui ont une grande importance pour ses adhérents. Pour suivre et améliorer ses résultats, Emmaüs Solidarité rédige des rapports d’activité et une auto-évaluation détaillée.

Originalité du programme

La création d’un service socio-culturel au sein du CHUM d’Ivry est une initiative originale pour ce secteur d’urgence humanitaire. Une salariée se consacre exclusivement à l’animation des activités culturelles et participe aux prises de décisions sein de la direction.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

SIAO insertion 75 (Service Intégré Accueil et Orientation Urgence), France Terre d'Asile (FTDA), Mairie d’Ivry-sur-Seine, SMP, Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), Samu social et Armée du Salut

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Barrière de la langue : la plupart des résidents (Afghans, Somaliens, Éthiopiens, Érythréens, Soudanais et Roms) ne parle ni français ni anglais, ce qui est problématique pour communiquer pendant les ateliers.
- L’emplacement du CHUM qui est excentré, générant des coûts de déplacements pour accéder aux infrastructures culturelles
- Mobilisation sur le court terme : les résidents ne restent que 3-4 mois ce qui est une période assez brève pour les apprentissages

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Affichage du planning des activités sous forme d’images pour faciliter la compréhension et parfois complété par du porte à porte au sein du CHUM
- Organisation des ateliers selon les compétences des bénévoles disponibles pour limiter le coût des déplacements

Améliorations futures possibles :

- Améliorer la communication en intégrant des traductions
- Travailler au sein du CHUM la compréhension du rôle de la culture pour renforcer le travail d’équipe

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Créer un service socioculturel doté d’un poste de coordinateur : cela garantit une organisation fluide et pérenne des activités mais cela affirme aussi l’importance de la culture, du sport et des loisirs dans la (ré)insertion sociale
- Dynamique partenariale qui assure une diversité des intervenants et d’activités ainsi que la gratuité

Pour en savoir plus

Émission Radio France Culture : « Au Centre d'accueil pour migrants d'Ivry-sur-Seine : un possible modèle ? »
https://www.franceculture.fr/emissions/itineraire-bis/au-centre-daccueil-pour-migrants-divry-sur-seine-un-possible-modele?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter

(*) L’association Emmaüs Solidarité a été fondée en 1954 par l’abbé Pierre. Elle œuvre au quotidien pour que chacun trouve ou retrouve une place dans la société. Elle accueille, héberge et accompagne vers l’insertion 5 000 personnes et familles en grande difficulté sociale chaque jour, au travers d’une centaine services ou activités, à Paris, en région parisienne et dans le Loir-et-Cher.


Partager cette fiche
Télécharger la fiche