Logo Inter-réseaux Développement rural

Approvisionnement des marchés urbains en viande: capitalisation des expériences du Réseau Billital Maroobé (Benin, Burkina Faso, Niger, Sénégal)

Résumé : En Afrique de l’Ouest, les organisations d’éleveurs se sont mieux structurées au cours des dernières années. Le Réseau Billital Maroobé a engagé un travail de capitalisation des acquis des organisations d’éleveurs en matière de structuration des filières en 2013. Ce projet comprend un appui à la promotion des innovations sur les marchés de bétail et un approvisionnement des centres urbains en viande.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Octobre 2013
  • Lieu de réalisation : Bénin, Burkina Faso, Niger, Sénégal
  • Budget : 96822 €
  • Origine et spécificités du financement : Fondation de France 50000 euros Fonds propres 23411 euros Inter-réseaux 23411 euros

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  02/08/2016 00:00
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Développement territorial
Pays :  Bénin / Burkina Faso
Envergure du programme :  Nationale, Locale, Internationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Population urbaine, Population rurale
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « ALIMENTATION RESPONSABLE ET DURABLE » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : TEYSSIER Joël , « Approvisionnement des marchés urbains en viande: capitalisation des expériences du Réseau Billital Maroobé (Benin, Burkina Faso, Niger, Sénégal) », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

L’urbanisation croissante en Afrique de l’Ouest a eu un fort impact sur les modes de consommation. Plus particulièrement, la consommation de viande s’est intensifiée avec l’amélioration du niveau de vie des ménages. Toutefois cette demande croissante ne profite pas toujours aux éleveurs ruraux, d’autant que le pastoralisme est prédominant et ne bénéficie que d’un soutien très limité des politiques publiques. Néanmoins l’implication des organisations d’éleveurs comme le Réseau Billital Maroobé dans la structuration de la filière permet de changer progressivement la situation.

Objectifs du programme

Le projet contribue à capitaliser l’expérience du Réseau Billital Maroobé pour mieux organiser les marchés de bétail en Afrique de l’Ouest. Ces actions permettent une meilleure rémunération des éleveurs / pasteurs, la sécurisation de l’approvisionnement des centres urbains en viande de qualité et l’orientation des politiques publiques nationales et régionales vers une meilleure considération de la filière.

Actions mises en oeuvre

- Établissement d’un bulletin de veille thématique sur l’organisation des marchés de bétail ;
- Capitalisation approfondie de quatre expériences d’organisation de marchés à bétail (marchés autogérés au nord du Bénin, marchés sécurisés au Burkina, tentative de mise en place de marchés autogérés au Niger et marchés de bétail au Sénégal). Cette capitalisation apporte des éléments de compréhension des facteurs de réussite ou d’échec, pour en tirer des enseignements pour le futur;
- Visites d’échange et de partage d’expériences entre les acteurs sur l’organisation des marchés;
- Production d’une vidéo et d’un guide d’animation, animations locales de débat sur l’organisation des marchés;
- Diffusion sur le site internet des produits de capitalisation;
- Formulation de propositions politiques pour un soutien au développement des marchés cogérés.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 4 expériences de fonctionnement de marché de bétails cogérés sont capitalisées, partagées et diffusées entre les acteurs;
- Deux visites d’échange et deux ateliers de partage d’expérience et de réflexion ont été réalisés : Fada (Burkina) et Gogounou (Bénin);
- Des supports de communication sur l’organisation des marchés ont été diffusés (animations, rapports, vidéos, fonds documentaires);
- Des propositions pour l’élaboration des politiques publiques qui encouragent le développement des marchés de bétail ont été formulées.

Originalité du programme

Ce projet est innovant dans la mesure où le processus de capitalisation est de nature participative et implique une variété d’acteurs ne se limitant pas aux deux partenaires principaux (Réseau Billital Maroobé, Inter-Réseaux). Les différentes visions permettent une meilleure analyse des expériences étudiées pouvant par la suite bénéficier à un plus grand nombre de personnes. Les échanges entre les acteurs s’avèrent également très utiles, à la fois pour identifier les éléments nécessaires à la capitalisation (facteurs de réussite et d’échec, conditions de reproduction), et pour mutualiser les expériences entre ces acteurs.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Le Réseau Billital Maroobé est le principal partenaire dans le cadre de ce projet. Ce réseau regroupe les organisations d’éleveurs et de pasteurs en Afrique de l’Ouest. Il est en étroite collaboration avec Inter-Réseaux dans les activités de réflexion et d’échange.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

La principale difficulté a résidé dans le démarrage des ateliers de capitalisation. Ils ont été organisés à partir de 2015 au lieu de 2014. Certains participants aux ateliers ne pouvaient pas s'exprimer en français, il a donc fallu assurer une traduction, ce qui a parfois ralenti les échanges.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Certaines activités ont été réorganisées et une dimension « renforcement des capacités en matière de capitalisation » a été ajoutée. Par ailleurs, suite au retard pris au cours des premiers mois du projet, le calendrier a été ajusté en conséquence.

Améliorations futures possibles :

L’amélioration de l’environnement économique et commercial des communautés pastorales pourrait contribuer à un plus grand dynamisme des circuits de commercialisation. Par ailleurs, le projet prévoit d’analyser en profondeur les conditions de viabilité et de pérennité de ces circuits (viabilité économique et institutionnelle) en associant l’ensemble des acteurs de la filière (notamment les commerçants) et les institutions publiques locales (mairies) dans la dynamique.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Dans le cadre de ce projet, les marchés cogérés apportent des solutions adaptées aux éleveurs tout en considérant les intérêts des autres acteurs de la filière. Cette stratégie gagnant-gagnant permet une dynamique collective, une pérennisation de la filière et favorise le développement local.

Pour en savoir plus

http://www.maroobe.org


Partager cette fiche
Télécharger la fiche