Logo Association Six-Trois

Association Six-Trois, l’insertion par la restauration

Résumé : Créée en 2000 à Clermont-Ferrand par une éducatrice de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’association Six-Trois propose à des jeunes fragilisés et sans emploi, une initiation aux métiers de la restauration sous forme de contrats à durée déterminée. Ils bénéficient également d’un accompagnement personnalisé.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Décembre 2000
  • Lieu de réalisation : Clermont-Ferrand
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : DIRECCTE, PJJ et Clermont Métropole via le PLIE

Organisme(s)

  • Association Six-Trois
  • Rue Serge Gainsbourg
  • 63000 Clermont-Ferrand
  • Salariés : 8
  • Bénévoles : 1
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  21/11/2018 00:00
Solution(s) : Emploi Exclusion et isolement
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG, Entreprise
  • Bénéficiaires :  Adolescents, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Travail

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « SOLIDARITES & VULNERABILITES SOCIALES »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Vedrin Anne , « Association Six-Trois, l’insertion par la restauration », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

En 2000, la mairie de Clermont-Ferrand rend public sa volonté de créer une salle de concert sur son territoire. Joëlle Bourasseau, éducatrice à la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) ayant déjà expérimenté des projets d’insertion originaux en région parisienne, et son mari propose alors un double projet : monter une salle de spectacle, La Coopérative de Mai, et en parallèle, créer une association d’aide à l’insertion des jeunes fragilisés qui assurerait la restauration des artistes accueillis et des employés de la salle. Il y avait un besoin pour ce genre de structure d’accompagnement et de (ré)insertion, aujourd’hui encore, unique sur le territoire.

Objectifs du programme

- Approcher un de jeunes généralement entre 16 et 20 ans qui cumulent les difficultés sociales et professionnelles
- Proposer à ces jeunes fragilisés, notamment ceux accompagnés par la PJJ, un retour vers le monde professionnel fondé sur la mise en situation de travail au sein de l’association Six-Trois qui mène une activité de restauration/traiteur,
- L’objectif est d’aider le plus de jeunes possible, dans la mesure où l’activité de l’association le permet.

Actions mises en oeuvre

- Encadrement et accompagnement personnalisé des jeunes, que ce soit sur le plan social ou professionnel tout au long du contrat, par des éducateurs spécialisés dont un mis à disposition par la PJJ,
- L’activité de restauration comprend : la préparation et le service des repas des artistes et des techniciens de la salle de spectacle, une offre extérieure de traiteur, un service restaurant ouvert à tous du lundi au vendredi.
- Les ressources financières proviennent des partenaires (Clermont Métropole par l’intermédiaire du Plan Local d’Insertion et d’Emploi (PLIE)) et de l’activité de l’association. La mairie a financé également l’installation de la salle de restaurant et de catering, espace mis à disposition de l’association qui paye les charges de fonctionnement, dans les locaux de La Coopérative de Mai.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Entre 2000 et 2017, 78 jeunes de moins de 20 ans ont été embauchés en CDD par l’association,
- 95% des jeunes aidés ont été mis en contact avec l’association Six-Trois par la PJJ,
- La durée moyenne des contrats est de 6 à 8 mois
- 4 à 6 salariés sont embauchés en même temps pour remplir 4 postes d’Equivalents Temps Pleins

Originalité du programme

L’originalité du projet initial réside dans le couplage entre création de la Coopérative de Mai, salle de spectacle, et la création de l’association Six-Trois, association d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté professionnelle. Cette initiative sociale croise plusieurs thématiques dont l’insertion professionnelle et la culture. La forme est aussi originale: une association déclarée, elle génère une activité sociale et économique avec 2 cuisiniers permanents, 2 salariés permanents (dont 1 éducatrice spécialisée) et 1 éducateur mis à disposition par la PJJ.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Commune de Clermont-Ferrand,
- Clermont Métropole,
- La Coopérative de Mai

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Instabilité des jeunes aidés et difficulté à les sensibiliser au monde du travail (présence, horaires, contraintes..),
- Des jeunes de moins en moins motivés et de plus en plus jeunes,
- Difficulté pour la directrice de devoir gérer le volet administratif, le volet gestion d’équipe et le volet activité économique

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Chaque jeune commence par un stage obligatoire afin de s’assurer qu’il sera en mesure de tenir le rythme et de se plier aux contraintes de base

Améliorations futures possibles :

- Améliorer l’accompagnement en sortie de contrat, pouvoir suivre mieux l’avancée des jeunes

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Fort investissement humain de l’équipe permanente,
- Soutien d’un organisme tel que la PJJ et des acteurs du territoire (commune, collectivités…),
- Savoir faire la part des choses entre les volets social et économique

Partager cette fiche
Télécharger la fiche