Logo Emmaüs Connect

Emmaüs Connect : faire du numérique une chance pour tous !

Résumé : Face à la digitalisation de notre société, Emmaüs Connect agit en faveur de l’inclusion sociale. Depuis sa création en 2013, l'association a accompagné plus de 35 000 personnes vers l'autonomie numérique. Les activités de ses 8 antennes locales vont de l’accès à des forfaits et des équipements à des tarifs solidaires aux ateliers d'initiation et permanences pour le développement de compétences numériques de base en passant par la formation des professionnels.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Maris 2013
  • Lieu de réalisation : Paris, Saint-Denis, Lille, Antony, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Marseille
  • Budget : N/C

Organisme(s)

  • Emmaüs Connect
  • 71, rue Archereau
  • 75019 Paris
  • Salariés : 80
  • Bénévoles : 300
  • Adhérents : 35000
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  21/09/2018 00:00
Appréciation(s) du comité : A généraliser ! Impacts élevés !
Solution(s) : Economie solidaire Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Moyens de communication, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « SOLIDARITES & VULNERABILITES SOCIALES »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Simon Pauline , « Emmaüs Connect : faire du numérique une chance pour tous ! », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

La fermeture des guichets et la dématérialisation des démarches pénalisent les publics éloignés du numérique, d’autant plus que les personnes en situation de précarité sont statistiquement 2 fois plus touchées par l’exclusion numérique que la moyenne des français. Après 3 années d’expérimentation en Ile-de-France, l’association Emmaüs Connect est créée en mars 2013 pour développer l’inclusion numérique dans notre société connectée, notamment via son programme national de téléphonie solidaire. Elle développe ainsi en avril 2014 ses premières permanences connectées à Paris, maintenant déployées dans l’ensemble de ses points d’accueil.

Objectifs du programme

- Favoriser l’accès et la maîtrise des technologies numériques les plus modernes.
- Faire du numérique un levier d'insertion pour tous
- Aider les acteurs sociaux à gérer les problématiques d’exclusion numérique

Actions mises en oeuvre

ACTIONS A DESTINATION DES USAGERS
1) Orientation par les travailleurs sociaux à l'aide d'une fiche de liaison
2) Diagnostic sur l’équipement et les usages du numérique
3) Services pour répondre aux besoins identifiés :
* point de vente à prix solidaire : forfaits internet et de téléphonie (limités à 1 an) et matériel informatique (140€ / ordinateur et 8€ / téléphone). Il s’agit d’équipements collectés auprès d’entreprises ou reconditionnés par des associations spécialisées.
* ateliers d’initiation : des bénévoles et volontaires en service civique aident à acquérir les compétences du « Bagage Numérique Minimum », c’est-à-dire : un accès personnel aux outils numériques (téléphone et ordinateur), des solutions d’accès régulières et durables (téléphonie et connexion internet), des compétences de base en téléphonie, informatique et internet et une connaissance des services numériques utiles à la situation de la personne.
* permanences connectées : accueil de public sur inscription par des bénévoles : format libre et sur mesure pour accompagner l'usager sur un besoin précis (utilisation d'internet, de son ordinateur, de son smartphone…)
> « applihours » : 1h pour découvrir en équipe 3 applications smartphone en lien avec le quotidien : a^pplis utiles pour le quotidien, s’orienter, appeler à l’étranger etc.
4) Orientation vers des structures pour les accompagnements de long terme

ACTIONS À DESTINATION DES ACTEURS SOCIAUX
Formation auprès des professionnels de plus en plus en contact avec un public en situation de fracture numérique par une série de modules : 1. Sensibilisation et compréhension de l‘inclusion numérique ; 2. Pratiques d’accompagnement vers le numérique ; 3. Transmission d’ateliers clé en main

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Emmaüs Connect en 2017 :
- 6800 nouvelles personnes accompagnées en 2017
- 1 523 bénéficiaires accompagnés
* Leur profil : 49% sont actifs mais ne cherchent pas d’emploi, 25% sont en recherche d’emploi, 5% ont des emplois peu stables, 6% sont étudiants ou en formation, 4% ont un emploi stable, 12% sont des inactifs (retraités, enfant de moins de 15 ans, incapacité de travailler, …).
L’âge des bénéficiaires se situe majoritairement entre 36-55 ans (37%) et 19-35 ans (43%)

* Leurs principales motivations : 1. Faire des économies sur le budget télécommunication ; 2. Acquérir des compétences numériques de base ; 3. Apprendre le numérique pour la recherche d’emploi en ligne ; 4. Accéder à ses droits et faire ses démarches en ligne
- 3500 heures d’ateliers d’initiation et de permanences connectées
- 9500 personnes accompagnées pour une offre de téléphonie solidaire
- 7800 personnes accompagnées pour une offre
- Développement de formations à destination des usagers grâce à la plateforme Les Bons Clics de WeTechCare : 30h de formation pour apprendre à gérer les démarches administratives, les recherches d’emploi, la création d’une boîte mail
- Compétences les plus développées : 1. Rédiger un document texte ; 2. Savoir utiliser un clavier et une souris ; 3. Utiliser un moteur de recherche
- Principaux besoins sociaux abordés : 1. Emploi ; 2. Lien social ; 3. Loisirs

*Formations à destination des acteurs sociaux : plus de 900 personnes formées en 2017

Originalité du programme

Emmaüs Connect est le premier organisme à être intervenu contre l’exclusion numérique. Cette initiative se distingue des cyberespaces ou encore des organismes de formation, par son approche globale qui traite simultanément l’équipement et l’apprentissage des usagers ainsi que la formation des acteurs sociaux.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- ENTREPRISES ET FONDATIONS : Fondation SFR, Fondation AG2R, Fondation Macif, Caisse d'épargne Rhône-Alpes, Norsys Fondation, Mutualia, PAI Human Capital, Fondation de France, Fondation ASL, Girondins de Bordeaux, Caisse des Dépôs, CDC Habitat.
- FINANCEURS PUBLICS : Région Ile-de-France, Région PACA, Département de Seine Saint-Denis, Département de Bouches-du-Rhône, Département du Nord, Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Nord, Grenoble Métropole, Mairie de Paris, Bordeaux Métropole, Ville de Lille, Ville de Lyon, Ville de Marseille, Plaine Commune, Ville de Roubaix, DRJSCS, CCAS, DASES, Centre Communal d’Action Sociale, DGCS, CAF de la Seine-Saint-Denis, Pôle Emploi

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- A l’origine du projet en 2013, parvenir à sensibiliser au sujet de l’inclusion numérique qui n’était alors une priorité pour personnes dans l’aide aux personnes en situation de précarité.
- Convaincre les bénéficiaires de l’intérêt du numérique afin de faciliter l’accès à la formation et aux forfaits téléphones et internet.
- Trouver des financements en étant le plus visible possible sur chaque territoire et en convainquant de l’utilité de la pédagogie et des outils d’Emmaüs Connect.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Faire du présentiel et rencontrer les structures de l’action sociale pour convaincre de l’utilité du projet.
- Faire de la sensibilisation auprès des bénéficiaires à travers les travailleurs sociaux pour les convaincre du bien-fondé de la formation au numérique.
- Création d’outils à travers la start-up WeTechCare : Les Bon Clics pour permettre les aidants numériques à se former et à être aptes à répondre aux personnes en situation de grande précarité, et par Clic’n Job, plateforme d’aide de retour à l’emploi.
- Créer un réseau de l’inclusion numérique par la mise en relation de toutes les personnes qui pourraient apporter une pierre à l’édifice: médiateurs du numérique, collectivités, opérateurs publics, …

Améliorations futures possibles :

- Changer d’échelle : depuis 2013, ce sont 35 000 personnes accompagnées par Emmaüs Connect mais encore 13% de la population se trouve en difficulté vis-à-vis du numérique. Projet de déploiement à Strasbourg, recrutement de plus de bénévoles, création de partenariats avec d’autres associations, etc.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Les outils mis en place par Emmaüs Connect répondent à un besoin diagnostiqué
- La pédagogie des formations repose sur la personnalisation par rapport à chaque structure, et les offres sont adaptées aux publics. Chaque territoire possède ainsi ses réponses spécifiques : selon que les bénéficiaires sont des migrants, des personnes âgées, des jeunes en insertion, etc.
- Le programme est fondé sur l’accueil inconditionnel des personnes et ne pose pas de critères de sélection
- L’objectif d’Emmaüs Connect est de former un réseau d’action avec les partenaires et non pas d’agir seul et ce par la formation des autres acteurs du social, par la transmission de connaissances, etc.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche