Logo Mobilité 07-26

Faciliter les déplacements des personnes en insertion professionnelle avec Mobilité 07-26

Résumé : Association créée par les acteurs de l’insertion, Mobilité 07-26 met à disposition des deux et quatre roues en Ardèche et dans la Drôme. Elle gère également des auto-écoles solidaires et propose un suivi pour des personnes en difficultés d’apprentissage ou ayant un projet d’insertion socioprofessionnelle nécessitant l'obtention du permis de conduire.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2000
  • Lieu de réalisation : Drôme et Ardèche
  • Budget : 750000 €
  • Origine et spécificités du financement : 80% subventions (FSE, Région et département) 20% adhérents

Organisme(s)

  • Mobilité 07-26
  • 15 rue du travail
  • 07400 Le Teil
  • Salariés : 14
  • Bénévoles : 10
  • Adhérents : 500
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  21/11/2018 00:00
Solution(s) : Emploi Mobilité
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Minorités, Immigrés, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Transports

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « SOLIDARITES & VULNERABILITES SOCIALES »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Arsac Sarah , « Faciliter les déplacements des personnes en insertion professionnelle avec Mobilité 07-26 », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

La Cerema, après une étude menée en Septembre 2017 sur les besoins en mobilité sur le territoire de l’Ardèche établit différents constats. Le département connaît un taux de chômage en augmentation et supérieur aux moyennes régionales et nationales selon les données de l’INSEE qui recense 10,7 % de chômage en Ardèche fin 2016, contre 8,7 % en région Auvergne-Rhone-Alpes et 9,7 % en France métropolitaine. Le territoire est caractérisé par ¾ de montagnes et par des déplacements importants en voiture (88%) (Source: Insee RP) .
Les structures d’insertion en Ardèche ont fait le constat de difficultés de mobilité pour les personnes en insertion professionnelle. Par manque de moyens, il apparaît parfois impossible de se déplacer et donc de se rendre sur son lieu de travail. Ces structures d’insertion créent alors l’association pour permettre un accès à la mobilité, au permis et au conseil. En commençant par le prêt de mobylettes, l’association s’est peu à peu agrandie jusqu’à devenir labellisée Plateforme mobilité insertion en 2015.

Objectifs du programme

- Promouvoir la mobilité pour des publics en difficulté en Drôme et en Ardèche.
- Lever les freins à la mobilité psychologique et physique
- Favoriser l’accès aux moyens de déplacements : afin de compenser des transports collectifs mal desservis du fait de zones géographiques montagneuses et/ou peu denses mal desservie, ou d’horaires inadaptés ;
- Accompagner individuellement et collectivement au projet de code et de permis de conduire
- Reprendre confiance en sa conduite par la prestation Perfectionnement à la conduite.
- Permettre aux personnes ayant des difficultés à conduire (Personnes étrangères notamment) de prendre des cours de conduite post permis.
- Objectifs quantitatifs :
○ Accompagner 101 personnes à l’apprentissage du permis de conduire et à l’écomobilité.
○ Mettre à disposition les 2 roues pendant au moins 6600 jours, et 3450 jours pour les voitures, du lundi au samedi.

Actions mises en oeuvre

- Mise à disposition de deux roues dès 2001, au nombre de 80 et pour le prix de 2€ par jour, puis de 20 voitures depuis 2011, au prix de 5€ par jour.
- Mise à disposition de véhicules (Locamob et Locauto)
- Ouverture de 5 auto-écoles insertion en 2008 pour accompagner des publics en difficulté d’apprentissage (participation de 175€)
- Réalisation d’ateliers mobilité et de bilans de compétences depuis 2014
- Création du site internet depuis 2014 pour expliquer et promouvoir la démarche
- (Bilans de compétences mobilité, Bilans de compétences conduite, Ateliers mobilité) ;

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Prêt des véhicules au-delà des objectifs avec une mise à disposition possible le dimanche.
- Les prêts des véhicules doivent se faire pour aller au travail ou en formation mais peuvent aussi servir pour la vie personnelle, avec une facilitation des déplacements de tous types ( pour les enfants, les loisirs…).
- En 2016, 71% de réussite au code sur 34 personnes présentées et 78% de réussite à la conduite.
- Essaimage de l’association en Drôme en 2005

Originalité du programme

La mise à disposition de véhicules pour un prix de location bien en dessous de celui du marché et la facilitation de l’accessibilité au permis de conduire via les auto-écoles insertion démarque cette association. La nouvelle façon de penser la mobilité, autre que par les voies traditionnelles permet à un plus grand nombre l’accès aux déplacements.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Travail avec des structures associatives locales qui reçoivent le public avec des difficultés
- Partenariat avec l’association D.I.E.D.A.C. – P.L.I.E. du Valentinois, qui favorise le retour ou l’accès à l’emploi des personnes sujettes aux problématiques de mobilité sur son territoire.
- Association et financements avec et par les structures de l’état comme la Région ou les Départements, l’Europe (FSE), la CAF, la MSA...

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

La gestion des financements et de l'excédent qui est reversé à l’association afin de permettre l’attente des versements et subventions.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Diversifier les sources de financements via des fondations
- Développer des prestations non soumises à l’octroi de subventions

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Pouvoir gérer plusieurs métiers : administratif, gestion, comptabilité, ressource humaine, technique…
- Savoir faire preuve de diplomatie
- S’appuyer sur une structure déjà existante pour réduire la difficulté du travail

Partager cette fiche
Télécharger la fiche