Logo Association Sport et Inclusion

ISAJ92 : Inclusion Sportive et Artistique des Jeunes à Gennevilliers

Résumé : Depuis 2016, l’association Sport et Inclusion expérimente une démarche partenariale territoriale pour redonner confiance à des jeunes en situation de décrochage. Un accompagnement collectif de 3 mois organisé autour d'activités sportives et culturelles vise à réveiller leur capacité d’initiative et à se reconnecter à la société.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Septembre 2016
  • Lieu de réalisation : Gennevilliers
  • Budget : 40000 €
  • Origine et spécificités du financement : DDCS (Direction départementale de la Cohésion Sociale), Ville de Gennevilliers, Ville de Colombes, Politique de la Ville et FSGT

Organisme(s)

  • Association Sport et Inclusion , chez Maison du Développement Culturel (MDC)
  • 16 rue Julien Mocquard
  • 92230 Gennevilliers
  • Salariés : 1
  • Bénévoles : 20

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/07/2019
Appréciation(s) du comité : Description du programme incomplète
Solution(s) : Coordination des actions Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Travail, Santé, Loisirs, Sports, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « SOLIDARITES & VULNERABILITES SOCIALES »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Essaïdi Amina , « ISAJ92 : Inclusion Sportive et Artistique des Jeunes à Gennevilliers », **Journal RESOLIS** (2019)

Origines et contexte du programme

La précarisation des jeunes est un phénomène croissant et préoccupant. 20% des 18-29 ans vivent sous le seuil de pauvreté et 23,8% des moins de 25 ans sont au chômage (INSEE). Ces situations sont bien souvent révélatrices de parcours difficiles voire de ruptures auxquels l’accès à l’emploi ne peut être la seule réponse.

Pour redonner confiance et favoriser l’inclusion des jeunes de 16 à 29 ans en situation de fragilités pour des raisons éducative, culturelle, sociale, économique, l’association Sport et Inclusion créée en 2016 conduit le projet pilote « Inclusion Sportive et Artistique des Jeunes » (ISAJ92). Ce projet à vocation départementale s'inscrit dans 4 axes d’activités (sportives,culturelles,d’expressions, de santé) et s’appuie sur une approche intégrée consistant à travailler de concert avec des partenaires institutionnels et des acteurs associatifs.

Objectifs du programme

• Faciliter l’accès aux différents droits communs (éducation, santé, emploi)
• Stimuler la créativité, créer les conditions favorables à l’épanouissement, au bien-être et à la prise de
confiance en soi
• Acquérir le goût de l’effort en reprenant progressivement des rythmes sociaux
• Améliorer la santé physique et mentale des jeunes
• Permettre aux jeunes d’améliorer leurs expressions de base, orale et écrite
• Renforcer le lien social et la solidarité entre les territoires
• Créer du lien social entre les acteurs des mondes sportif, social, culturel, économique
• Mettre en place une coopération visant l’inclusion sociale et territoriale entre les acteurs locaux

Actions mises en oeuvre

ISAJ92 est un processus qui fonctionne par période de 3 mois, qui accompagne les jeunes dans la mise en œuvre d'un projet individuel construit à partir de la situation du jeune et d’un micro-projets collectif de solidarité.

- Identification des partenaires locaux qui animeront les activités, concrétisé par la mise en place d’un espace de coopération entre les acteurs interdisciplinaires
- Constitution de promotions d'environ 8 jeunes
- A son arrivée, le jeune établit un diagnostic de sa situation avec le coordinateur pour orienter ses apprentissages et apprécier ses difficultés
- Mise en place d’un panel d’activités sportives, culturelles, d’expressions orale et écrite, en lien avec le monde du travail (ex. ateliers de théâtre pour apprendre à faire un CV, jeux de rôle pour se projeter dans un emploi) et d’éducation à la santé
- Organisation de week-ends, de moments partagés et participation à un festival culturel et/ou sportif.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 30 jeunes touchés la première année
- Les jeunes prennent conscience de leurs envies personnelles. Certains ont obtenu un brevet fédéral d'animateur, ont un retour à l’emploi ou encore préparent des concours d’entrée à une école.
- Construction d’une dynamique d’inclusion sociale à échelle du territoire : le projet a permis de repenser les appels d’offres afin de distribuer les financements non pas vers des structures mais vers des territoires et ainsi éviter la mise en concurrence et favoriser la coordination entre les acteurs locaux.

Originalité du programme

L'objet principal d’ISAJ 92 est de créer les conditions dans lesquelles les jeunes peuvent s'autonomiser, en commençant par prendre conscience de leurs corps et de leurs envies. Les pratiques culturelles et sportives, le collectif et le contact avec un réseau de partenaires sont autant de paramètres à conjuguer pour amener les jeunes à s'épanouir et à définir son projet. De plus, le projet s’inscrit dans le cadre de différentes politiques publiques à tous les échelons. Particulièrement en partenariat avec la DDCS92 dans le cadre d’un projet global d’inclusion sociale et territoriale, expérimental et pluriannuel. Il se veut être un espace laboratoire. Il s’inscrit également plus largement dans les travaux d’amélioration de la cohésion sociale et du vivre-ensemble. Il contribue aux travaux du Plan d'Insertion pour la Jeunesse (PRIJ) et collabore avec les délégués du Prefet.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Conservatoire de Gennevilliers, atelier Musique assisté par ordinateur (MAO), Direction Régionale et départementale, Jeunesse, Sport & Cohésion Sociale d’Île de France (DRJSCS IdF et DDCS92), Association gennevilloise d’échecs, Espace Santé Jeune, Bureau information jeunesse (BIJ), Mission Locale de Gennevilliers, Association P.A.G.E (Prévenir, Accompagner, Guider, Eduquer), Direction Municipale des sports de Gennevilliers, Théâtre de Gennevilliers, Maisons du développement et de la culture, Direction de la culture de Gennevilliers, Web radio DUUU...

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Sentiment de concurrence au sein du secteur associatif du fait de la raréfaction des financements publics
- Constituer un groupe de jeunes pour démarrer le programme (fonctionnement en silos des acteurs qui agissent en direction de la jeunesse)
- Manque de formation des encadrants pour garder la bonne distance avec les jeunes pendant leur accompagnement et d’animer une action de territoire
- Turn over au sein de l'association
- Action expérimentale dans le mouvement sportif encore très centrée sur la pratique sportive

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Développer et renforcer la participation et coopération : rencontres mensuelles avec les partenaires et mise en place d’un espace de co-construction
- Faire passer les intérêts des jeunes avant les préoccupations des associations auprès des partenaires et des financeurs (défendre le portage de projet à plusieurs)
- Recrutement et former une personne capable d’encadrer des jeunes et animer un collectif participatif
- Formaliser les expériences pédagogiques et partenariales pour capitaliser et accompagner le changement
- Promouvoir et participer activement aux espaces de travail collaboratif tel que le PRIJ

Améliorations futures possibles :

- Consolider l’accueil des jeunes et partenariat institutionnel
- Poursuivre le développement territorial avec une nouvelle ville
- Développer la formation à l’inclusion sociale et territoriale
- Diversifier la composition de la direction pour représenter l'intérêt des jeunes et renforcer l’association
- Embaucher des chargés de mission pour des missions ponctuelles afin de stabiliser l’organisation fonctionnelle de l’association
- Etudier des partenariats en vue d'un changement d’échelle (ex. un lycée pro). Elaborer des partenariats conventionnés avec les associations de préventions, les missions locales et les lycées professionnels
- participer à l’emergence de nouveaux espaces de co-construction de type « tiers lieux » pour sortir de l’approche en « silos »

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Rôle important du réseau de partenaires pluridisciplinaires
- Dimension collective du projet
- Environnement bienveillant, beau et respectueux des jeunes : l'accueil dans un lieu comme la Maison du Développement Culturel (MDC) et la mise à disposition de salles de danse ou de théâtre valorise les jeunes.
- Parcours et engagement des bénévoles : la participation de bénévoles favorise la présence de jeunes. Une relation humaine, sincère et engagée se créée progressivement.
- Abandonner les logiques de hiérarchie et laisser une certaine liberté aux jeunes. S’appuyer sur les démarches d’éducation populaire et éducation nouvelle.
- L’expérimentation a renforcé la notion d’inclusion des jeunes à l’échelle du territoire : favoriser le travail de la DDCS en ce sens ainsi que la politique de la ville
- La culture permet d’enrichir et de favoriser le sens critique et créatif, l’ouverture aux autres et de combattre l’enferment et le replis sur soi. Elle est entendue ici comme un trait caractéristique de notre humanité qui n’est pas de l’ordre de l’inée mais de l’acquis.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche