Logo Passerelle de Mémoire

L'histoire des territoires racontée par les aînés avec Passerelle de Mémoire

Résumé : Lancé en 2019 à travers la France, le projet Mémoire et Territoire de l'association Passerelle de Mémoire est une initiative intergénérationnelle qui vise à recueillir les récits de vie des personnes âgées afin de transmettre aux plus jeunes l’histoire de leur ville ou de leur quartier.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2019
  • Lieu de réalisation : Montreuil
  • Budget : 19468 €
  • Origine et spécificités du financement : Municipalité de Montreuil, CCAS de Montreuil

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  27/08/2020
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Seniors, Adolescents
  • Domaine(s) :  Culture

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Goupillon Pierre , « L'histoire des territoires racontée par les aînés avec Passerelle de Mémoire », **Journal RESOLIS** (2020)

Origines et contexte du programme

L'idée du projet est issue d’expériences personnelles du fondateur de l’association, un projet de biographie de la photographe Anita Conti avorté suite à la mort de cette-dernière, puis la découverte par hasard d'entretiens passionnés entre Hitchcock et Truffaut sur le cinéma. Il réalise de premiers entretiens en EHPAD au Mans et en partenariat avec des mairies et collèges à Dozulé, au Havre et à Montreuil. Il choisit alors de réaliser des films pour croiser les récits et raconter non seulement l'histoire individuelle des personnes âgées, mais également l'histoire collective de leur territoire. Cela répond à deux constats : d'un côté de nombreux seniors expriment un besoin de transmettre leur vécu, et de l'autre les juniors s'intéressent beaucoup à cette histoire de leur territoire racontée à travers des anecdotes et les émotions.

Objectifs du programme

La finalité de chaque action est la production de vidéos rassemblant les témoignages de personnes âgées qui racontent leurs souvenirs de leur ville/quartier. Les objectifs de ce support numérique sont :
- Éduquer des jeunes générations sur l'histoire de leur territoire et changer de perspectives vis-à-vis des générations âgées.
- Constituer une base numérique libre de droits sur l'histoire populaire des territoires.
- Archiver et valoriser la mémoire des personnes âgées

Au-delà du support final, le processus lui-même de co-construction d'ateliers vidéos et de discussion entre seniors et juniors est pensé pour :
- Créer des échanges de qualité et des liens intergénérationnels.
- Redonner une place aux plus anciens dans notre société
- Associer jeunes et aînés dans un acte de transmission
- Proposer aux jeunes un regard positif sur leur ville
- Fédérer le bien vieillir ensemble
- Sensibiliser à la mémoire émotionnelle et à la notion de territoire.
- Prévenir de l'isolement des seniors à domicile ou en EHPAD.

Actions mises en oeuvre

En deux ans, le projet Mémoire et Territoire a été développé dans plusieurs villes, villages et quartiers à travers la France : Au Mans, à Dozulé en Normandie, au Havre et dans le Haut-Montreuil. Les actions ont varié d'un lieu à l'autre, mais peuvent être synthétisées en quatre phases :
- Mobilisation de collégien.ne.s, d'enseignant.e.s et de seniors volontaires pour participer au projet.
- Rencontres et tournage des films témoignages en collaboration avec les jeunes.
- Montage vidéo par l'équipe associative.
- Séances de projection avec toutes les personnes impliquées, diffusion en ligne du rendu et retours.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Dans le cadre de l'action à Dozulé en 2019 par exemple, des classes de 4e et de 3e se sont impliquées dans la prise de contact avec les seniors en amont, puis ont travaillé en aval avec leur professeure sur les pans d'histoire qui leur avait été racontés. La synergie créée autour du projet est perçue comme très positive par les deux générations. Les 15 seniors volontaires manifestent un grand enthousiasme à raconter leur souvenirs devant la caméra et lors de tables rondes avec les collégien.ne.s. Ces-dernier.ère.s témoignent de leur surprise d'apprendre la vie passée de leur territoire et des personnes âgées qu'iels côtoient peu d’ordinaire.
Les impacts des actions sont pour le moment relativement localisés sur les zones d'intervention, mais Passerelle de Mémoire développe une plateforme numérique en ligne pour diffuser son travail.

Originalité du programme

L'originalité du programme tient du processus de synergie intergénérationnelle générée par le projet. Si le rendu vidéo constitue un objectif en soi, l'autre grand intérêt est donc la rencontre et l'échange de deux générations autour d'un centre d'intérêt commun : l'histoire de leur territoire. Plutôt qu'une action classique de rencontre intergénérationnelle, l'implication tout au long du projet des collègien.ne.s et des seniors permet la création de lien social et d'une compréhension nouvelle entre ces générations souvent isolées l'une de l'autre.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Jusqu'à présent, de nouveaux partenariats ont été développés localement pour chaque action du projet.
A Dozulé et au Havre, l'association a reçu un soutien financier de la Fondation de France, des départements et des villes. Elle a également reçu le soutien de la Up Factory dans ses débuts.
Dans le cadre de ses actions à Montreuil, elle bénéficie de locaux municipaux dans l'antenne de quartier Branly Boissière, ainsi qu'une aide financière de l'EPT Est Ensemble, des associations Petits Frères des Pauvres et France Bénévolat et de partenariats avec des institutions et associations locales. La plupart des partenariats institutionnels sont encore en cours de discussion.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Les deux difficultés principales sont de l'ordre des ressources humaines et financières. Trouver des bénévoles juniors et seniors pour participer à chaque édition du projet s'est en effet avéré plus difficile que prévu. De plus, le financement est pour le moment à renouveler à chaque édition et requiert donc un fort investissement de temps.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Les solutions adoptées jusqu'à présent ont été de travailler avec les mairies et collèges des territoires, ainsi que de développer des partenariats financiers pour l'association elle-même et non ses projets individuels.

Améliorations futures possibles :

Les solutions envisagées par Passerelle de Mémoire sont de pérenniser des partenariats avec certaines institutions ainsi que d'embaucher un salarié qui se chargerait de la prospection et de la phase initiale de mobilisation des bénévoles. Afin de promouvoir le programme et d'attirer des mairies, EHPAD, des jeunes bénévoles ou d'autres partenaires potentiels, l'association souhaite également développer sa présence en ligne, notamment à travers les réseaux sociaux et les plateformes de partage de vidéo comme Youtube. Elle pourrait développer de nouveaux formats plus propices à ces canaux de diffusion.
De nombreuses nouvelles actions se mettent également en place pour les années qui viennent, comme un partenariat avec le Musée de l’Histoire Vivante de Montreuil ou la French Line au Havre qui gère le patrimoine maritime et portuaire. Un projet itinérant avec l’aménagement d’un bus ou caravane “Passerelle” permettrait aussi d’animer des rencontres et de tourner dans des endroits enclavés.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Un important facteur de réussite jusqu'à présent à été l'engagement d'une municipalité et d'un collège dès le début de chaque édition. Cet engagement ce traduit par le prêt d'infrastructure, une aide financière, la mise en contact avec des jeunes et des seniors. Les acteurs locaux doivent ainsi s'approprier l'initiative et participer dès son lancement à sa réussite.

Références bibliographiques

Cécile Tardy et Marta Severo “Dispositif du visible et de l’invisible dans la fabrique des territoires” (2020) L’Harmattan
Dominique Thierry. “Ces bénévoles constructeur de démocratie contributive” (2020) L’Harmattan
Florence Deschamps “Archiver la mémoire de l’histoire orale au patrimoine immatériel” (2019) Ehess
Claire Scopsi “La médiation des mémoires en Ligne” (2016) Lavoisier
Joël Candau “Anthropologie de la mémoire” (2016) Armand Colin

Pour en savoir plus

Articles de presse
https://www.francebleu.fr/emissions/une-heure-en-france/passeur-de-memoire (Podcast)
https://www.ouest-france.fr/normandie/dozule-14430/dozule-plein-feu-pour-passerelle-de-memoire-6572375
https://lpergaud.etab.ac-caen.fr/spip.php?article254

Vidéos
Transmettre la mémoire d’une ville : https://www.youtube.com/watch?v=ShZ_L4MlrKM
Bande annonce Plateforme : https://www.youtube.com/watch?v=AoO4E-OrkHI
Bande annonce Montreuil : https://www.youtube.com/watch?v=Z5gZ_CZeTJw&t=12s
Bande annonce Le Havre : https://www.youtube.com/watch?v=yg16CKf4BjA&t=9s
Tribe Paris#17 : Tout se transmet : https://www.youtube.com/watch?v=uF-BdsyfNL4

Réseaux Sociaux
Facebook : https://www.facebook.com/passerelledememoire
Tweeter : https://twitter.com/passerelle2M
Instagram : https://www.instagram.com/passerelle_de_memoire/


Partager cette fiche
Télécharger la fiche