Logo Collectif Chrétien d’Action Fraternelle (CCAF)

L’accueil des personnes démunies par le Collectif Chrétien d’Action Fraternelle de Chelles

Résumé : Depuis 1984, le CCAF de Chelles accueille des personnes en situation de grande précarité dans un espace convivial à Chelles en Seine-et-Marne, dans le but de les aider dans leur parcours de réinsertion. Les différents services d’aide et d’accompagnement proposés par l’association fonctionnent selon une démarche solidaire et fraternelle.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1984
  • Lieu de réalisation : Chelles
  • Budget : 250000 €
  • Origine et spécificités du financement : Public et Privé (dons et cotisations)

Organisme(s)

  • Collectif Chrétien d’Action Fraternelle (CCAF)
  • 2 bis rue Pérotin
  • 77646 Chelles
  • Salariés : 3
  • Bénévoles : 50
  • Adhérents : 130
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  25/10/2018 00:00
Solution(s) : Emploi Exclusion et isolement Logement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Sans abris, Minorités, Immigrés, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Travail, Santé, Logement, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « SOLIDARITES & VULNERABILITES SOCIALES »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : ANGERS François , « L’accueil des personnes démunies par le Collectif Chrétien d’Action Fraternelle de Chelles », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

Issu de la mobilisation de chrétiens de trois paroisses, catholique, protestante et orthodoxe, le Collectif Chrétien d’Action Fraternelle (CCAF) agit pour venir en aide aux plus démunis. Soutenu par la Société Saint Vincent de Paul, le Secours Catholique, l’Association Familiale Protestante et la Maison du Pain, le CCAF reçoit en 1989 un agrément pour la domiciliation du courrier et l’accompagnement vers l’emploi (AVE) lui permettant de répondre aux besoins primaires des personnes précaires : la nourriture et l’hygiène. Les bénévoles du CCAF constatent une importante population en situation de précarité à Chelles : roms, mendiants, SDF hébergés dans les hôtels loués par la Samu Social dans le secteur à cet effet, etc.

Objectifs du programme

- Répondre aux besoins de première nécessité par l’Accueil de Jour
- Fournir un accompagnement administratif pour l’obtention de papiers
- Améliorer la santé et l’accès aux soins
- Permettre l’accès à un logement décent
- Ouvrir à la culture et à la formation
- Mettre en route vers l'emploi

Actions mises en oeuvre

- L’accueil de jour : offre des conditions de confort et de confiance préalables à tout travail de reconstruction personnelle et de resocialisation : petit-déjeuner, douche, laverie, accès à internet, télé-phone, bagagerie, accompagnement social, aides administratives, et infirmerie.
- La domiciliation : permet aux personnes n’ayant pas d’adresse personnelle de recevoir leur courrier au CCAF 2 fois par semaine. Le but est de rester en lien avec leurs familles et les administrations ou divers interlocuteurs, dans la finalité par exemple de demander un logement ou trouver un emploi.
- Hébergement : 20 chambres individuelles pour 20 familles, un repas par jour offert, accompagnement vers la réinsertion professionnelle.
- Santé : Premiers Soins avec infirmières bénévoles puis orientation vers les professionnels de la santé. Mise en place d’un groupe de travail avec ces différents acteurs autour de l’accompagnement sanitaire
- Ouverture à la culture et à la formation : mise à disposition de journaux, bibliothèque, adhésion à l’association Culture du Cœur permettant aux personnes d’accéder à des places d’événement sportifs et culturels
- Accompagnement vers l’emploi : pendant plusieurs années le CCAF a animé le service « accompagne-ment vers l’emploi » pour les bénéficiaires du RSA, désormais géré par l’AIP, mais le CCAF continue de fournir un appui en délivrant un accès à Internet, des conseils pour les CV, etc.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2017 :
- 876 Usagers de l’accueil de jour : 7841 déjeuners/goûters, 1669 douches, 591 lessives, 670 entretiens so-ciaux, 1018 consultations Internet
- 833 usagers du service de domiciliation : 18846 lettres triées et distribuées, 591 aides via Internet
- 19 personnes hébergées, 20 chambres individuelles, repas offerts par la Mairie
- 247 usagers du vestiaires : vêtement, chaussures, couvertures, sacs,…

Solutions en adéquations avec les besoins des personnes car dans une enquête menée par le CCAF sur les plus grands espoirs des bénéficiaires, ceux-ci mentionnent généralement : le fait d’être en règle avec leurs papiers, de trouver un travail, un logement décent, de sortir de la misère, et de pouvoir construire une famille.

Originalité du programme

Le Collectif accueille toute personne en situation de précarité sociale et/ou financière, sans critères de sélection et sans obligation de suivi. Les personnes sont libres de bénéficier des aides qui leurs sont pro-posées.
Le Collectif est chrétien mais l’action est avant tout fraternelle et s’affranchit de toute question religieuse.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Mairie de Chelles,
- CAF (Caisse d’Allocation Familiales)
- DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale),
- L’ARS (Agence Régionale de Santé),
- Services sociaux (CCAS, MDS, CADA, ADSEA),
- Les associations Opti’vélo, Réseau Education Sans Frontière, Partage Solidarité, Secours catholique,
- Les coordinations de dons en na-ture : Carrefour solidarité, Dons So-lidaires, BAPIF, Croix Rouge,
- Jeunes du collège, fondations et entreprises.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- L’évolution du contexte social français (crises migratoires, contexte politique etc…)
- Le manque de surface pour accueillir les personnes
- Les subventions financières qui ne sont pas garanties tous les ans
- Le contexte d'emploi et de logement (difficultés à avancer car manque d'emploi adaptés et de petits studios à bas coût)

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Demande de plus de subventions, et de mécénats,
- Demande de nouveaux locaux auprès de la municipalité pour accueillir plus de familles,

Améliorations futures possibles :

- Agrandir les locaux et accroître le champ d’action
- Améliorer l’accessibilité aux outils informatique (ordinateur, imprimante, internet, …)
- Créer davantage de partenariats avec les structures de réinsertion
- Favoriser la simplification administrative pour l'accès aux droits

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- La continuité des partenariats institutionnels
- La complémentarité entre les bénévoles, les salariés et les vacataires (psychologue et jeunes du service civique)

Partager cette fiche
Télécharger la fiche