Logo GRAP (Groupement Régional Alimentaire de Proximité)

Le Groupement Régional Alimentaire de Proximité (GRAP) pour fédérer les acteurs de l’alimentation locale et bio à Lyon

Résumé : Le GRAP (Groupement Régional Alimentaire de Proximité) est un groupe coopératif d’entrepreneurs créé en novembre 2012. Son objectif est de fédérer des activités et des projets liés à l’alimentaire biologique dans un rayon de 150 km autour de Lyon. Il propose aux activités qui l’intègrent différents services mutualisés (Comptabilité, Informatique, Financement et Accompagnement métier) et apporte un accompagnement spécialisé.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2012
  • Lieu de réalisation : Lyon
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : 8,5M€ (2017) - autofinancement de la structure mutualisée (budget 400k€) par la « contribution coopérative » des activités
  • Télécharger l’annexe n°1

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  23/01/2018 00:00
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Coordination des actions
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Entreprise
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Agriculteurs
  • Domaine(s) :  Environnement, Coopération, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (France)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Kevin Guillermin , « Le Groupement Régional Alimentaire de Proximité (GRAP) pour fédérer les acteurs de l’alimentation locale et bio à Lyon », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

Le GRAP (Groupement Régional Alimentaire de Proximité) est le résultat d’une rencontre entre deux projets : une épicerie bio (3 Ptits Pois) portée par une Coopérative d’Activités et d’Emploi (= type de Société coopérative et participative) à Lyon, et un projet d’inter-coopération dans le domaine de l’alimentation solidaire en circuit court. Après une étude de faisabilité, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif GRAP a été créée en novembre 2012.

Objectifs du programme

- Fédérer des activités du secteur alimentaire local et/ou biologique, à l’exclusion des activités en amont de la chaîne (production agricole et élevage). Le GRAP intègre les produits labellisés mais aussi issus de l’agriculture paysanne, de l’agro-écologie, des terres en conversion, dans un périmètre régional réduit (150 km autour de Lyon) pour garder une forte synergie entre les activités.
- Favoriser les circuits courts et locaux

Actions mises en oeuvre

GRAP propose aux activités qui intègrent le groupement :
• des services mutualisés : fiscal et social, administratif, juridique, informatique ou financier.
• un accompagnement personnalisé : formation, suivi, stratégie et médiation.
Les activités rejoignant le GRAP peuvent être des « activités intégrées » (statut d’entrepreneur salarié au sein de la CAE GRAP) ou « activité associée » (structure juridique autonome qui participe à la dynamique GRAP). La contribution coopérative (contribution au financement des services mutualisés du Grap) est calculée selon la Valeur Ajoutée de l’activité.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Le GRAP comprend 33 activités à ce jour (janv. 2018) dont 16 épiceries bio-locales, 4 bars-restaurants-traiteurs, 9 ateliers de transformation artisanale (pain, chocolat, bière…), 1 atelier de fabrication de repas bios pour les crèches, 1 activité de logistique dernier kilomètre, 1 activité de vente de vins bios aux professionnels, 1 activité de circuit court type paniers.
GRAP a créé 67 emplois en 5 ans.

Originalité du programme

GRAP est un hybride entre une Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) et un groupe coopératif avec sa stratégie propre.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

La Scic la Carline, l’URSCOP Rhône-Alpes Auvergne, Grand Lyon Métropole, La Ville de Lyon, la Fondation Macif

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

-> Nécessité d’atteindre une taille critique significative (au moins 50 entrepreneurs accompagnés)
-> Montée en charge lors des premières années avec une majorité d’activités en création et une charge de travail importante pour l’équipe chargée d’administrer les services mutualisés
-> Temps important passé sur l’accompagnement avant l’entrée dans GRAP par l’équipe interne
-> Nombreuses activités en création, peu de temps pour les entrepreneurs pour s’impliquer dans la coopérative

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- > Gros travail de développement pour atteindre la taille critique (+40% d’activité / an chaque année pendant les 5 1ères années)
- > Rythme d’embauche soutenu pour permettre d’absorber la charge de travail de gestion des services mutualisés
- > Formalisation d’une démarche d’accompagnement ante-création facturée sur devis aux porteurs de projet
-> Mise en place d’une vie coopérative riche structurée autour de 2 séminaires x 2 jours par an, qui réunissent l’ensemble des membres de la coopérative

Améliorations futures possibles :

-> Intégration d’activités plus diversifiées
-> Essaimage du projet dans d’autres régions
-> Décentralisation du projet dans les territoires

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

-> Implication des entrepreneurs dans la coopérative
-> Fortes compétences au sein de l’équipe interne (juridique, finance, accompagnement métier, comptabilité/administratif)

Pour en savoir plus

Partager cette fiche
Télécharger la fiche