Logo EPHATHA

Le vestiaire solidaire de l'association EPHATHA à Lille

Résumé : Pour garantir son autonomie financière, l'association EPHATA a développé une activité de vestiaire. Il s'agit plutôt d'une boutique de vêtement permettant à tous de s’habiller à moindre de coût.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2004
  • Lieu de réalisation : Lille-Five
  • Budget : 300 €
  • Origine et spécificités du financement : exclusivement par la vente de vêtements

Organisme(s)

  • EPHATHA
  • 176 rue de Lannoy
  • 59000 Lille
  • Salariés : N/C
  • Bénévoles : N/C
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  05/06/2015 00:00
Appréciation(s) du comité : Description du programme incomplète Résultats et impacts imprécis
Solution(s) : Economie solidaire Exclusion et isolement
Pays :  France, Mayotte
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Droits fondamentaux, Biens essentiels

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Enaud Yves , « Le vestiaire solidaire de l'association EPHATHA à Lille », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Depuis 2004, l’association EPHATA tient un "café solidaire". Cet espace convivial propose des petits déjeuners (de 9h00 à 10h00), une aide administrative et des repas du midi (12h30). Dans ce lieu d'accueil et d'écoute, chacun s'entraide et participe au bon fonctionnement de l'association. Le manque de moyens financiers pour pérenniser cette action a conduit l’association à mettre en place un vestiaire pour générer des ressources financières tout en produisant de la solidarité. EPHATA a saisi l’opportunité de la fermeture du vestiaire du Secours Populaire dans le quartier de Fives pour ouvrir le sien.
Outre cette motivation financière, le président de l’association a constaté que beaucoup de personnes parmi les usagers sont habitués à acheter des vêtements neufs et de marque. Un travail important de sensibilisation était nécessaire pour montrer que l’achat de vêtement d’occasion n'était pas déshonorant et pesait moins sur leur budget.

Objectifs du programme

- Assurer l’autofinancement de l'association
- Augmenter le pouvoir d’achat des individus en réalisant des économies estimentaires
- Promouvoir le recyclage des vêtements dans une logique de développement durable

Actions mises en oeuvre

Le vestiaire s’apparente à une boutique de vêtement traditionnel :
- les acheteurs sont considérés comme des clients et non des usagers. La vente de vêtement est accessible à tous sans obligation de justification de ressources ou de résidence.
- les vêtements issus de dons privés sont préalablement triés par les bénévoles pour vendre seulement les habits jugés en bon état.
- 6 bénévoles sont mobilisés chaque semaine pour trier les vêtements, les ranger dans les rayons, pour accueillir les acheteurs et enregistrer leurs achats.
Le local du vestiaire est situé au rez-de-chaussé de l’association et est ouvert 3 jours par semaine.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Les bénévoles retrouvent un sens à leur journée en jouant un rôle dans cette action et dans l’association.
- Augmentation du nombre d'acheteurs (leur nombre a doublé depuis la création du vestiaire)
- Existence d'acheteurs réguliers
- Le chiffre d'affaire du vestiaire a permis de pérenniser le café solidaire, essentiellement en finançant les dépenses alimentaires.
- Promotion des valeurs du développement : éviter le gaspillage et favoriser le remploi

Originalité du programme

Les acheteurs du vestiaire ne sont pas considérés comme des bénéficiaires de l’association mais comme des clients de n'importe quelle boutique de prêt à porter du secteur commercial traditionnel.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Association lilloise "L'île de la solidarité"

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Insuffisance des ressources humaines pour assurer le bon fonctionnement du vestiaire
- les bénévoles sont en permanence tentés d’acheter les vêtements mis en vente.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour diminuer la tentation d’achat des bénévoles, un carnet répertoriant les ventes a été mis à leur disposition pour qu’ils prennent conscience du nombre d’achats réalisés.

Améliorations futures possibles :

- Orienter l’action du vestiaire vers le stylisme pour montrer la possibilité pour chacun de bien s’habiller sans avoir à recourir aux marques de vêtements. Par exemple des animations autour du vêtement pour que les individus aient une image claire d’eux-mêmes et pour qu’ils acceptent par la suite la différence.
- Moduler les prix en fonction des moyens financiers des acheteurs (tout en étant prudent face au risque de stigmatisation)

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- le vestiaire appartient aux usagers et bénévoles : chacun y est acteur en participant notamment à l’aménagement de l’espace.
- Neutralité du regard porté sur les acheteurs
- Absence d’exigence vis-à-vis des bénévoles
- Accorder une grande confiance à chacun et valoriser l’action des individus

Partager cette fiche
Télécharger la fiche