Logo Délégation départementale du Secours Catholique en Seine et Marne

Les "Epiceries Sociales" du Secours Catholique en France

Résumé : Les " Epiceries Sociales " du Secours Catholique offrent une aide alimentaire aux personnes en précarité, à condition que ces dernières présentent un projet personnel et s'engagent à le réaliser. Un accompagnement personnel leur est proposé pour y parvenir.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2008
  • Lieu de réalisation : Meaux et Lagny sur Marne
  • Budget : N/C

Organisme(s)

  • Délégation départementale du Secours Catholique en Seine et Marne
  • 26 avenue de la République
  • 77104 Meaux
  • Salariés : 8
  • Bénévoles : 650
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  31/01/2014 00:00
Solution(s) : Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale, Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Biens essentiels

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Reso77 (2014))

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Pichon Jean-Luc , « Les "Epiceries Sociales" du Secours Catholique en France », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Les « épiceries sociales » sont nées en 2008, suite à une volonté du bureau national du Secours Catholique de transformer les banques alimentaires en structure où l’on vend les produits moyennant un prix symbolique et où l’on accompagne les personnes en précarité.

Objectifs du programme

- Accompagner les personnes dans leurs projets en leur permettant de réaliser des économies sur les produits de base
- Dialoguer avec des personnes souvent isolées
- Engager un processus avec le bénéficiaire afin qu’il puisse évoluer dans sa situation
- Que l’épicerie sociale rassemble et que les gens se sentent comme dans un vrai magasin d’alimentation

Actions mises en oeuvre

Pour avoir accès au service d’épicerie sociale, le Secours Catholique met en place un contrat avec les différents bénéficiaires s’articulant autour d’un projet personnel (passer le permis par exemple). Un suivi est réalisé environ tous les mois. Un espace d’accueil pour les enfants est mis en place également dans certaines épiceries.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

L’impact sur le public bénéficiaire se voit à travers les économies que les personnes vont pouvoir faire sur les produits de la vie quotidienne. Cela, va leur permettre de mettre en place un projet, de s’insérer dans la vie active soit d’avoir la possibilité de régler une petite partie de leurs difficultés.
Ces épiceries sont aussi un lieu de rencontre et de convivialité pour ces personnes souvent isolées.

Originalité du programme

L’innovation se trouve dans le fait d’accompagner les personnes en précarité autour de leur projet individuel par le biais de l’épicerie sociale.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Grandes surfaces comme Auchan ou Carrefour
- Banques alimentaires de la région
- Municipalités (pour obtenir des locaux)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La logistique : le fait de n’avoir que les véhicules des bénévoles ou d’avoir des locaux trop petits pour la disposition des produits, requiert du temps qui est malheureusement pris sur celui qui doit être consacré à l’accompagnement des bénéficiaires.
- Le bénévolat : on note un manque de bénévoles ainsi qu’un manque de compétence de ces derniers. De plus, l’âge du personnel est assez avancé.
- Les locaux disponibles : ils ne répondent souvent pas aux besoins que représente l’activité d’épicerie sociale en matière de stockage et de rayonnage.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- La recherche et l’obtention de locaux adaptés a permis de meilleurs résultats en termes de logistique.
- Le recrutement de personnes de service civique a permis une totale disponibilité des volontaires concernant les épiceries sociales.

Améliorations futures possibles :

La mise en place de formations en internes pour les bénévoles permettra de bénéficier d’un service d’accompagnement de meilleure qualité.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Une bonne définition du projet pour une bonne implication de la part des bénévoles.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche