Logo CCAS de Lille

Les randonnées participatives du CCAS de Lille pour ses allocataires du RSA

Résumé : Depuis 2011, le CCAS de Lille organise tous les deux mois des randonnées pour encourager les allocataires du Revenu Solidarité Active (RSA) à reprendre une activité sportive collective. Cette initiative permet aux usagers de tisser de nouveaux liens, de favoriser leur mobilité et constitue une action de prévention santé.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : octobre 2011
  • Lieu de réalisation : Lille
  • Budget : 400 €
  • Origine et spécificités du financement : Mairie de Lille

Organisme(s)

  • CCAS de Lille
  • Place Augustin Laurent
  • 59000 Lille
  • Salariés : N/C
  • Bénévoles : 0
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  12/10/2018 00:00
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement Santé
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Santé, Participation citoyenne, Loisirs, Sports, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Lille)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Degage Jerôme , « Les randonnées participatives du CCAS de Lille pour ses allocataires du RSA », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

Cette action a été mise en place par la Direction des Solidarités et de la Santé. Elle provient d'un constat : le fort isolement social du public accueilli par les intervenants sociaux du CCAS de Lille. Les Intervenants Sociaux du CCAS éprouvaient beaucoup de difficultés à faire adhérer leur public à leurs propositions d'orientation vers les actions des partenaires extérieurs.

Objectifs du programme

- Travailler sur la mobilité pour favoriser l'autonomie (utilisation des transports, repérage dans la ville...)
- Recréer du lien social
- Découvrir les activités des partenaires
- Reprendre une activité physique
- Faire évoluer la relation entre les professionnels et les allocataires pour une meilleure collaboration

Actions mises en oeuvre

- Tous les deux mois, 5 Intervenants Sociaux de différents quartiers de Lille organisent une randonnée à destination des publics qu’ils accompagnent. Leur participation est volontaire. Ce temps permet de découvrir de nouvelles activités (ex. marche nordique), de nouveaux partenaires (centres sociaux..), des lieux culturels (Palais des Beaux-Arts), des espaces naturels (ex. parc de la Citadelle, Jardin des Plantes…).
- Les randonnées durent une demi-journée au printemps, en automne, et en hiver, et une journée complète en été.
- Chaque randonnée est encadrée par 5 Intervenants Sociaux, ce qui permet, le jour de la randonnée d'assurer plusieurs départs, à partir des différents quartiers où habite le public, et avec mise à disposition de tickets de transport (pour ceux qui ne disposent pas encore d’abonnement). Les différents petits groupes se retrouvent ensuite en un point central pour démarrer la sortie tous ensemble.

- Ces Intervenants Sociaux organisent régulièrement des groupes de préparation et des bilans participatifs où le bénéficiaire de la randonnée est appelé à donner son avis, ses recommandations, ses propositions.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Depuis 7 ans, plus de 200 personnes orientées vers ce programme
- Composition moyenne du groupe de randonnées: 15 à 20 personnes
- Exemple de suites favorables : après une activité réalisée par l'association sportive lilloise « La Deûle », 2 participants s'y sont inscrits. Autre exemple : bénéficiaire du programme est devenu bénévole de l'association « La Tente des Glaneurs » de Lille.
- Relations tissées entre les différents participants eux-mêmes pendant les randonnées.
- Certaines structures de la métropole lilloise font appel directement aux Intervenants Sociaux de l’ Action Randonnée pour leur proposer de faire découvrir leurs actions à ce nouveau public.

Originalité du programme

Cette action est participative dans la mesure où elle est co-construite avec ses usagers (cf. bilan participatifs).
Une action collective hors les murs qui propose une forme innovante du rapport entre le travailleur social et l'usager, qui cheminent ensemble.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Associations : L'Armée du Salut, la SISAA (la Sauvegarde du Nord), Starter...
- Lieux culturels : musée de la piscine de Roubaix, le Palais des Beaux-Arts à Lille, les équipements culturels lillois...
- Autres : Maison de quartier Moulins, Maison de Folies Wazemmes, le service sport de la ville de Lille
- Service des sports et tout particulièrement la cellule sports femmes et familles

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Baisse des subventions : diversité des actions limitée à cause du coût des déplacements
- Un public parfois difficile à mobiliser, avec un nombre d’inscriptions parfois faible
- Temps nécessaire pour la coordination de l’action

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Travail sur lien de confiance entre les Intervenants sociaux et les personnes accompagnées
- Rééquilibrage des choix de sorties en fonction des moyens disponibles
- Balisage de ½ journées de temps administratif dédié aux actions collectives

Améliorations futures possibles :

- Recherche de financement
- Implication de l’ensemble des Intervenants sociaux, et non seulement une petite partie d’entre eux

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Avant de le démarrage du programme, benchmarking auprès du CCAS de Roubaix et d’une maison de quartier qui réalisaient déjà une action de randonnée : leur fonctionnement, les éléments à transposer et/ou à éviter dans le dispositif
- Associer toujours le public à l'action, le plus en amont possible, afin qu'il se sente pleinement concerné et acteur du dispositif
- Établir une relation d'égal à égal entre les professionnels et les bénéficiaires du programme
- Outils de communication flyers / affiches. Intégrer la communication sur l’action dans la méthodologie d’accompagnement social.

Pour en savoir plus

Détail du budget : 400 euros de fonctionnement, hors charge de personnel (achats de denrées, titres de transport, tickets d’entrée, etc.)


Partager cette fiche
Télécharger la fiche