Logo pôle Rosa Luxemburg

Les Rencontres “Culture et Solidarité”, le mois artistique de l’action sociale parisienne

Résumé : Le pôle Rosa Luxemburg et le Bureau des bibliothèques et de la lecture de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris co-organisent chaque année un festival. Il s’agit d’exposition d'œuvres réalisées par des personnes accueillies dans des centres d'hébergement suite à la participation à de nombreuses activités culturelles (ateliers, visites, projections, conférence…).

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2015
  • Lieu de réalisation : 13e arrondissement de Paris
  • Budget : 6000 €
  • Origine et spécificités du financement : Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP) et Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS)

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  28/10/2019
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Solidarités & Vulnérabilités Sociales »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : MEYER Marie , « Les Rencontres “Culture et Solidarité”, le mois artistique de l’action sociale parisienne », **Journal RESOLIS** (2019)

Origines et contexte du programme

Le pôle Rosa Luxemburg regroupe 2 Centres d'Hébergement d'Urgence (CHU Baudricourt et CHU les Baudemons) et 2 Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS Poterne des Peupliers et CHRS Relais des carrière) gérés par le Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP). Il accueille ainsi au total 490 personnes.

En 2015, le directeur du pôle Rosa Luxemburg et la cheffe du bureau des bibliothèques de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) décident d’engager des actions pour accorder une place plus importante à la culture. Ils réunissent alors plusieurs acteurs culturels pour organiser les premières Rencontres “Culture et Solidarité” en 2016. L’ambition est de proposer un festival annuel qui concentrerait une offre culturelle riche pendant 1 mois en vue de susciter un plus grand intérêt des résidents pour la culture.

Objectifs du programme

- Contribuer à rendre l’accès à la culture légitime pour tous
- Offrir de nouvelles propositions culturelles aux résidents
- Valoriser les résidents
- Trouver de nouveaux types d’accompagnement

Actions mises en oeuvre

* La thématique des Rencontres est choisie par les résidents qui peuvent également faire des suggestions sur les activités via un questionnaire ouvert (Rosa Luxembourg en 2016, Victor Hugo en 2017 et Jean Jaurès en 2018).
* Une grande diversité d’activités est proposée aux résidents, dont certaines se déroulent à l’extérieur: ateliers (théâtre, beaux arts…); projections de cinéma; médiation culturelle (visites culturelles, conférences...); et présentation des productions des résidents ouvertes à tous (représentations théâtrales, exposition plastique…)

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Participation croissante et constitution d’un noyau dur de résidents participant à chaque édition
- Participation croissante du public extérieur aux événements (habitants essentiellement)
- Le théâtre est l’activité ayant le plus de succès.
- Impact qualitatif difficile à évaluer mais des effets sont observés dans le quotidien de certains résidents: plus persévérance, changements d’humeur, plus grande rigueur et ponctualité. Ces activités permettent également de faire émerger de nouvelles méthodes d’accompagnement.

Originalité du programme

Les Rencontres “Culture et Solidarité” sont une des rares manifestations artistiques organisée dans des centres d’hébergement. Ce format est inédit dans le secteur de l’action sociale tant de par la variété d’activités proposée que par la durée.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Partenaires fixes : les Beaux-Arts de Paris (ateliers annuels), la sous-direction de l’éducation artistique et des pratiques culturelles, les bibliothèques et les musées de la ville de Paris (les sollicitations dépendent de la thématique)
- Partenaires ponctuels : Bibliothèques sans frontières, la Bibliothèque nationale de France (BnF) ou encore le Panthéon

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La mobilisation des résidents et du public extérieur, dont les participations sont variables et imprévisibles
- L’obtention de tickets de métro pour que les résidents puissent se rendre aux événements extérieurs (ex. stages aux Beaux-Arts). Ce problème est particulièrement important pour les sans-papiers qui évitent les transports en commun en raison des contrôles.
- Avoir proposé trop d’activités lors des précédentes éditions, entraînant des logiques contre-productives

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Commencer l’organisation bien en amont et mobiliser les équipes pour favoriser la participation
- Se concentrer sur une offre culturelle plus réduite qui permet une meilleure gestion et une plus grande qualité

Améliorations futures possibles :

- Une communication proactive pour accroître la diffusion
- Certaines activités (ex. théâtre) requièrent plus de temps et de décloisonnement: organiser plus de représentations afin de donner une plus grande visibilité aux œuvres
- Élaborer de nouvelles méthodologies afin d’aller chercher les demandes des résidents

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Dynamique partenariale essentielle pour pérenniser l’action: bien choisir ses partenaires et opter pour la modularité afin de s’adapter aux thématiques de chaque édition
- Engager le travail d’organisation bien en amont de celui de la création afin que l’événement soit bien inscrit auprès des professionnels et des résidents
- Laisser un temps de respiration entre les événements
- Les Rencontres reposent sur un noyau dur de résidents motivés avec un fort bagage culturel.
- L’animation du dispositif est partagée entre les équipes des centres ainsi que les professionnels partenaires.
- Gratuité de la plupart des événements

Pour en savoir plus

AUTRE CONTACT: Leila Adelin, coordinatrice des activités de culture et de loisirs
leila.adelin@paris.fr


Partager cette fiche
Télécharger la fiche