Logo Compagnons Bâtisseurs Provence

Mieux comprendre les situations de précarité énergétique pour mieux les traiter

Résumé : Ce projet s’inscrit pleinement dans le cadre du volet « lutte contre la précarité énergétique ». A ce titre, il se caractérise par une volonté partagée de mettre en place une intervention adaptée qui permette le traitement de l’habitat par des actions d’accompagnement des occupants ainsi que des propriétaires par des actions de médiation.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Juin 2014
  • Lieu de réalisation : Provence Verte et Haut Var Verdon
  • Budget : 80000 €

Organisme(s)

  • Compagnons Bâtisseurs Provence
  • 7 rue Edouard Pons
  • 13006 Marseille
  • Salariés : 32
  • Bénévoles : 23
  • Adhérents : 135
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/09/2014 00:00
Solution(s) : Précarité énergétique
Pays :  France, Provence-Alpes-Côte d'Azur
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Logement, Énergie, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « PRECARITE ENERGETIQUE »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Vallette Christine , « Mieux comprendre les situations de précarité énergétique pour mieux les traiter », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

L'amélioration du confort et de la performance énergétique des logements, l'intégration des principes du développement durable dans les projets de réhabilitation, la question des comportements des ménages, sont devenus des enjeux majeurs auxquels les Compagnons Bâtisseurs Provence (CBP) souhaitent trouver des réponses concrètes dans leurs pratiques professionnelles d'accompagnement des ménages, sur le plan technique, social et pédagogique. Pour se faire, nous avons conduit pendant 2 ans une action expérimentale sur le territoire de la Provence verte (cf fiche « consommer mieux pour consommer moins » http://resolis.org/fiche-pratique/consommer-mieux-pour-consommer-moins-vers-une-consommation-energetique-responsable-et-citoyenne/342). Cette action s’est révélée adaptée mais a également fait émerger des besoins d’accompagnements, qui, jusque là, n’avaient pas été repérés.
3 constats soulignent les besoins du territoire pour ce type d’approche :
• Un repérage qui explose et une évidence: des besoins énormes et non couverts par les dispositifs de droits commun. En effet, l’ensemble de situations accompagnées n’auraient pas trouvé de solution dans les PIG mis en place.
• Des besoins identifiés du côté des travailleurs sociaux en termes de formation à « l’œil énergie » mais également des besoins d’accompagnement dans les changements de pratiques pour casser la spirale du « curatif »
• Des locataires, « oubliés du droit commun »

Objectifs du programme

L'objectif de ce projet est triple : la sensibilisation et l’information, le diagnostic et la définition des préconisations, la mise en œuvre des préconisations dans le cadre d’une démarche participative des habitants :
• Informer les personnes en situations d'impayés sur la question de l'énergie et les former au repérage des points de déperdition au sein de leur logement, permettre de comprendre ces situations et leurs impacts, rendre « visible » la précarité énergétique et ses conséquences sur la vie quotidienne
• Apporter une expertise et une compréhension quant aux situations repérées, permettre de comprendre la cause de la demande d'aide, affiner la connaissance des situations de précarité énergétique
• Apporter une réponse adaptée à des familles quant à la gestion de leurs consommations à travers trois axes d'intervention : les médiations permettant des interventions sur le bâti relevant des obligations bailleurs ou l’accompagnement de Propriétaires Occupants en situation de précarité, les gestes au quotidien et les interventions techniques relevant du locatif et les équipements

Objectif à long terme : permettre d’ajuster les aides du Conseil Général et les offres d’accompagnement social au problème réel grâce à un diagnostic pertinent et une orientation adaptée. Ainsi si une famille est dans un logement passoire, le diagnostic permettra de mettre en avant l’impuissance des aides uniquement curatives.
2 pistes de travail : dans un premier temps la mise en œuvre d’une médiation en direction du propriétaire bailleur et, en parallèle, un accompagnement avec comme objectif l’accès à un logement moins énergivore. Il sera également abordé la question de l’occupation mais si la famille est dans la situation précédente sans problème d’occupation ou d’usage du logement, il est inutile de l’orienter vers une dimension collective sur les éco gestes. La famille aura une réponse adaptée et ne se retrouvera pas orientée vers une action dans laquelle elle ne se retrouvera pas et qui peut avoir comme effet une démobilisation de celle-ci.
Ce projet doit également permettre de construire un partenariat avec les communes du territoire afin de les amener à se saisir du projet et à assurer sa pérennité autant techniquement que financièrement

Actions mises en oeuvre

- travail de repérage des situations relevant de la précarité énergétique : construction de partenariat (rencontres des acteurs locaux, rencontre des élus, mises en place de réunion publiques, sensibilisation des travailleurs sociaux par la mise en place de formation à l’œil énergie »…), sensibilisation des familles à travers des ateliers collectifs construit autour des ressources et savoirs des habitants (« l’œil énergie ») mobilisation des réseaux des personnes pour faciliter le repérage, création d’un groupe de familles ambassadrices
- Réalisation de diagnostics croisant l’entrée bâti, usages et équipements
- Rédactions de préconisations et retour vers la famille pour leurs mises en place
- Présentation des diagnostics aux travailleurs sociaux pour leur permettre d’ajuster leur accompagnement
- Organisation de chantiers d’ARA et interventions techniques en auto réhabilitation accompagnée en fonction des statuts des occupants
- Mise en place d’une négociation et d’une médiation, le cas échéant en direction des PB
- Suivi et accompagnement sur 12 à 18 mois

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

L’action a démarré au 1er juin et dot permettre d’accompagner 40 familles sur 1 an. A ce jour (30/07/2014), 20 familles sont déjà entrées dans le projet

Originalité du programme

L’originalité du programme repose sur une démarche (l’ARA, Auto-réhabilitation accompagnée) et sur la volonté de voir le projet être piloté par le CG83.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenariat financiers : CG 83, Ademe, Région, Commune de Salernes, EDF, Fondation de France, Fondation MACIF
Partenariat technique : centre sociaux dont celui de ST Maximin La sainte Baume et Vinon sur Verdon, travailleurs sociaux du CG83, ccas des communes dont celui de Brignoles et de Salernes, associations d’insertion sociales type Garrigues (épicerie sociale), Arif (CHRS), Aseparg (prévention spécialisée).

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

• La principale difficulté réside dans les besoins repérés sur le territoire nettement supérieur à la capacité d’absorption du projet
• L’absence de mesures coercitives à l’encontre des Propriétaires Bailleurs croisées avec des mesures incitatives très limitée

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

• Mobilisation des fondations
• Construction de micro projets avec les communes pour tenter d’augmenter la capacité d’accueil du projet

Améliorations futures possibles :

• Le projet n’est pas encore suffisamment avancé pour tirer des enseignements. En revanche, il tente de répondre à des constats effectués lors de notre expérimentation. Il s’appuie notamment sur les familles ambassadrices afin de coanimer des ateliers collectifs

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

• L’entrée collective
• L’entrée globale et le faire avec

Pour en savoir plus

Voir http://resolis.org/fiche-pratique/consommer-mieux-pour-consommer-moins-vers-une-consommation-energetique-responsable-et-citoyenne/342


Partager cette fiche
Télécharger la fiche