Logo Providence Service

Transformer des fruits en jus 100% naturel et pour créer de l’emploi local

Résumé : Depuis 2015, une enseignante a développé une activité de transformation de fruits et de produits forestiers non ligneux en jus et vins 100% naturels, dans la commune de Manga . L’initiative s’est formalisée le statut de l’entreprise Providence Service, et s’approvisionne auprès de femmes en milieu rural, a développé un système de réutilisation des bouteilles en bières, et mène des actions sociales auprès des écoliers de la localité voisine.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2015
  • Lieu de réalisation : Manga, Burkina Faso
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : fonds propre et fonds CONFEJES

Organisme(s)

  • Providence Service
  • Providence Service, Commune de Manga
  • Manga
  • Salariés : 7
  • Bénévoles : N/C
  • Adhérents : 5

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  13/12/2019
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Pays :  Burkina Faso
Envergure du programme : 
Opérateur(s) :  Entreprise
  • Bénéficiaires :  Femmes, Population rurale
  • Domaine(s) :  Alimentation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation Responsable et Durable à l'international » (Afrique de l’Ouest)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : SANOU Assanata , « Transformer des fruits en jus 100% naturel et pour créer de l’emploi local », **Journal RESOLIS** (2019)

Origines et contexte du programme

Convaincue depuis son enfance des bienfaits d’une alimentation riche en fruits et en vitamines, l’enseignante Sanou Assanata s’est rendue compte du potentiel de la Région du Centre Sud en fruits et produits forestiers. Or, les mangues, nérés et raisins sont peu valorisés et pourrissent souvent sur pied. C’est à partir de ce constat que né son projet de production de jus naturels à base de fruits et produits forestiers non ligneux. En 2018 le projet est définitivement formalisé au travers de la création de la Start-up Providence Services.

Objectifs du programme

Promouvoir la consommation de produits frais locaux, et plus spécifiquement par la valorisation des fruits et produits forestiers non ligneux par la transformation en jus.
Contribuer à la création d’emplois sur le territoire avec cette activité

Actions mises en oeuvre

Transformation à petite échelle et vente aux écoliers de son école ;
Formalisation de l’entreprise;
Participation à une session de formation portant sur l’entreprenariat, la gestion financière et le leadership ;
Participation à une session de formation sur les techniques de transformation.
Obtention d’un fond de 1.1 millions de Fcfa auprès du Programme de Promotion de l’Entreprenariat Jeune (PPEJ) de la conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie (CONFEJES)
Acquisition d’équipements (capsuleuse, pasteurisateur)
Organisation de l’approvisionnement en matière première et du stockage e en fonction de la saisonnalité
5 femmes en zones rurales collectent les fruits et les livrent au centre de transformation
La distribution des jus et vins s’opère dans la boutique de l’entreprise à Manga et dans deux surfaces alimentaires à Ouagadougou. Des services traiteurs passent des commandes pour organiser les pause-café et réceptions lors des cérémonies.
La production de vin intervient 3 fois dans l’année en janvier, juin et décembre.
La production se fait tous les jours sauf les weekends.
Participation de l’entreprise a participé à la foire du SIAO en 2018 et à la foire Burkina Wa Me do en 2019.
Organisation de sorties de dégustation dans les services administratifs pour faire connaître ces jus et vins.
Madame SANOU bénéficie d’une disponibilité professionnelle qui lui permet de suivre à temps plein son activité. Elle mène cette activité avec son époux et ses employés.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

L’entreprise propose 3 types de boissons produites à base d’une dizaine de fruits : les nectars (mangue et de néré) ; les jus (raisin, liane, Bissap, tamarin, pain de singe, gingembre et le vin de Bissap.
La production de jus/nectar est d’environ 120 bouteilles de 33 cl par mois. Le prix de vente du lot de 24 bouteilles est de 5500 fcfa (période d’abondance de fruits) et de 6.000 fcfa (quand les fruits deviennent rares).
La production de vin s’élève à 1000 litres par session (3 par an) vendue à 1000 Fcfa/bouteille, avec des prix dégressifs en fonction
La startup a généré 7 emplois permanents. En outre, 5 femmes sont employées occasionnellement pour nettoyer les bouteilles afin de les rendre réutilisables. Ces bouteilles (emballages de bière jetables) sont achetées à 50 Fcfa/unité auprès des buvettes.

Originalité du programme

Les jus sont 100% naturels. La réutilisation de bouteilles de bière contribue à la gestion des déchets solides. L’activité génère des emplois locaux et une valorisation alimentaire des résidus de fruits est faite par des éleveurs de porcs.
Providence Service mène des actions sociales au profit des écoliers de la commune de Guiba. Ainsi, des festivités sportives et culturelles ont été soutenues en 2019 et la scolarité de 5 orphelins sera entièrement prise en charge en 2020.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

-TechoCAT, qui fournit les cartons et DADALOFE ( fournisseur des étiquettes) ;
-Le Laboratoire National de Santé Publique qui fait les contrôles d’hygiène ;
-Ministère de la jeunesse, à travers le Fonds CONFEJES qui a octroyé une partie du financement

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

L’entreprise dispose du savoir-faire mais elle manque de moyens matériels pour produire dans des conditions optimales. Par exemple, Il n’y a pas de matériels adéquats pour bien conserver le vin. En conséquence, la production de vins de Bissap a été temporisée cette année. La trésorerie n’est pas suffisante pour acheter le Bissap qui est utilisé pour produire les vins qui se vendent nettement mieux que les jus.
Les bouteilles utilisées pour le vin ne sont pas adaptées à ce produit (bouchons non-adaptés aux bouteilles de vin) .

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

La production de vins est stoppée jusqu’à ce que des améliorations se fassent dans la chaîne de production.
Une récupération de bouteilles est faite auprès des bars et buvettes locales pour conditionner les boissons. Pour l’instant, les capsules sont fixées sur les bouteilles à défaut de bouchon.

Améliorations futures possibles :

-trouver une solution au conditionnement du vin,
-changer de site de production : un terrain a été acquis et l’entreprise ambitionne y installer une unité moderne de transformation et de réaliser un forage sur le site.
-la culture de bissap est envisagée ainsi que la valorisation des résidus de transformation en compost et aliment de bétail.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

La vocation d’entreprendre a permis madame Sanou à prendre une disponibilité professionnelle pour se consacrer à cette entreprise. L’appui de son époux et sa participation au projet est également important. Les dispositions réglementaires prises par l’état en faveur du consommer local l’encouragent à croire en son projet.
La planifier des commandes d’emballage est un atout pour éviter des surcoûts évitables.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche