Logo A.N.D.E.S. (Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires)

UNITERRES : quand l'aide alimentaire soutient l'agriculture locale

Résumé : Uniterres fait de l’aide alimentaire un acteur économique en créant de nouvelles solidarités locales : il rend accessible les produits frais, locaux et de saison aux personnes en situation de précarité, tout en offrant à des agriculteurs fragilisés respectueux de l’environnement les moyens de pérenniser leur exploitation.

lauréat Candidat au Prix des Femmes Marjolaine 2016

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2012
  • Lieu de réalisation : Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Bretagne
  • Budget : 1500000 €
  • Origine et spécificités du financement : Public et privé
  • Télécharger l’annexe n°1

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  10/10/2014
Appréciation(s) du comité : Innovant !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Environnement Santé
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale, Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Santé, Environnement, Aide alimentaire, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Prix des Femmes Marjolaine » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Blanchot Véronique , « UNITERRES : quand l'aide alimentaire soutient l'agriculture locale », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Né d'un constat: tandis que le nombre de bénéficiaires de l'aide alimentaire ne cesse d'augmenter, un nombre croissant de "petits" agriculteurs ne peuvent plus vivre de leur travail et doivent bénéficier de l'aide alimentaire. Or, il est avéré que les personnes en situation de précarité bénéficiant de l'aide alimentaire souffrent d'un manque d'accès à des produits frais de qualité, notamment des fruits et légumes.

Objectifs du programme

- Améliorer l’alimentation des populations bénéficiaires de l’aide alimentaire, par un approvisionnement régulier en fruits et légumes frais,
- Promouvoir des habitudes alimentaires favorables à la santé
- Renforcer le lien social entre consommateur et producteur
- Soutenir une agriculture paysanne locale respectueuse de l'environnement
- Prévenir le gaspillage alimentaire, en déterminant au plus près les besoins pour ajuster la production avant la mise en culture
- Lutter par cette action contre le changement climatique

Actions mises en oeuvre

- Grâce au système d'approvisionnement en circuit court (récupération hebdomadaire des produits frais chez les agriculteurs et livraison dans chaque épicerie, fait par l'embauche de personnes de plus de 50 ans éloignées de l'emploi), les épiceries sociales et/ou solidaires proposent aujourd'hui des produits frais, variés et de qualité.
- Grâce à un dispositif de précommandes (planification d'un volume d'achat à prix fixe pour l'année), le programme soutient une agriculture locale fragilisée et permet de pérenniser des exploitations.
- Animations participatives: visites d'exploitations des bénéficiaires, ateliers de cuisine parents-enfants, modules de sensibilisation sur l'agriculture durable

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Uniterres concerne 4 régions, 83 épiceries solidaires, 203 agriculteurs en 2017, environ 30 000 bénéficiaires de l'aide alimentaire (dont 2/3 de femmes seules avec enfants). Plus de 500 000€ par an sont payés aux agriculteurs et livrés gratuitement aux épiceries permettant ainsi des sorties d'agriculteurs du RSA, des embauches de personnel agricole, des investissements dans le développement de leurs exploitations ou de payer les créances.
8 établissements de restauration collective, 20 restaurants privés et un hypermarché sont aussi approvisionnés.

Originalité du programme

Uniterres propose un schéma alternatif pour l’aide alimentaire, misant sur des circuits cours relocalisés et des solidarités entre mangeurs et producteurs. Il met en évidence le lien qui existe entre le développement de systèmes durables de production, la lutte contre le changement climatique et une amélioration des comportements nutritionnels d’une partie de la population précarisée (économiques, écologiques et santé publique).

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenaires Financiers Publics (Etat, DRAAF, ARS, Conseils Régionaux et Généraux, communautés de communes), Partenaires privés (Fond Français Alimentation, Macif, Fondation : Daniel et Nina Carasso, Carrefour, AVRIL et MACIF, INPES), Partenaires prescripteurs d’agriculteurs ou soutien en production (MSA, organismes proches des agriculteurs, GNIS), ainsi que de 7 laboratoires de recherches en sciences humaines, économiques et épidémiologie (10 chercheurs) impliqués dans un programme de recherche-action nommé ECOALES, qui évaluent le programme Uniterres depuis sa mise en œuvre.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La méconnaissance des réalités agricoles du côté des épiceries (employés, bénévoles et usagers)
- L'isolement de nombreux agriculteurs, se retrouvant seuls devant leurs difficultés
- Les emplois dans la région Pays de Loire ont été supprimés faute de financements

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Développer les animations rapprochant agriculteurs et usagers des épiceries sociales. Ce type d'activité est maintenant proposé à des jeunes en service civique
- Mixer davantage les publics
- Des réunions régulières réunissant les agriculteurs d'un territoire afin de favoriser les échanges
- Recrutement de coordinateurs agricoles supplémentaires dont la mission est d'accompagner individuellement et sur leur exploitation les agriculteurs du programme. Il conseille à la fois sur le plan technique agricole et sur la gestion économique de l'exploitation.

Améliorations futures possibles :

- La pérennisation financière du programme après sa phase d'innovation par la création d'uniterres équitable: un approvisionnement en circuit court pour la restauration. Uniterres équitable est un nouveau service proposé aux collectivités locales et aux restaurateurs privés qui le souhaitent. Selon une convention, ces instances commandent fruits, légumes, aromates et oeufs par le biais du coordinateur uniterres.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Les résultats de l'étude ont, depuis le début de l'action, permis des ajustements afin d'améliorer le programme Uniterres.
- Facteurs de réussite principaux: engagement solidaire des épiceries, qualités d'écoute et d'adaptabilité des coordinateurs logistiques et agricoles, les animations permettant les échanges entre usagers et producteurs autour des fruits et légumes.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Mieux comprendre les obstacles à une solidarité consommateurs-agriculteur à travers les pratiques d'achats alimentaires. Soutenir une production agricole locale, durable dans son mode de culture et soutenable économiquement pour le producteur semble nécessiter une démarche solidaire de la part des consommateurs, ce qui ne semble pas aller de soi. Il paraît donc intéressant d'examiner pourquoi, afin de trouver des solutions qui satisfassent les deux parties, assurant la pérennité de petites exploitations, une bonne alimentation riche de sens et de goût, tout en luttant contre le changement climatique.

Références bibliographiques

Duboys de Labarre M., « Relocalisation et accessibilité alimentaire : une forme d'empowerment? », Aide Alimentaire et accès à l’alimentation pour tous : du droit d’être nourri au droit à l’alimentation, UNESCO, European Anti Poverty Network, INRA, CIRAD, SUPAGRO Montpellier (2013)
Duboys de Labarre M., « Accessibilité et relocalisation alimentaire : un renouveau du lien entre agriculture et aide alimentaire ? », Nouvelles formes d'agriculture : Pratiques ordinaires, débats publics et critique sociale, INRA SAD, MSH Dijon, Agrosup Dijon, Maison des sciences de l’homme Dijon (2013)
Téchoueyres I. et Précigout F., « L’image des fruits et légumes produits en circuit court chez les acteurs de l’aide alimentaire entre trois dynamiques : accès à la consommation, souci de soi et/ou participation au développement local ? », colloque VIVALTER : Ville et valorisation des produits des terroirs : sources, méthodes et approches comparatives à l'échelle internationale, Université Bordeaux 3 (2013).

Pour en savoir plus

http://www.epiceries-solidaires.org

Plaquette de présentation Uniterres http://www.epiceries-solidaires.org/files//Dossier_de_presentation_UNITERRES_partenaires_291013.pdf

Film Uniterres : http://youtu.be/Dw9BxRlJGsY

ECOALES analyse le lien qui e


Partager cette fiche
Télécharger la fiche