La ménagère, une entreprise innovante de tranformation de la pâte d'arachide.

La Ménagère est une entreprise locale lancée en 2014 qui innove dans la production et la vente de pâte d’arachide. Celle-ci est vendue principalement à la restauration collective (restaurant universitaire). Les ménages peuvent en acheter dans sa boutique de vente ou dans les surfaces alimentaires. Des livraisons directes sont faites aux clients à travers le livreur employé par l’entreprise.

AUTEUR(S)

SANA Salimata

Promoteur

lamenagere2018@yahoo.com

Fiche rédigée par Patrice N'Goran

PROGRAMME

Démarrage: 2014

Lieu de réalisation: Ouagadougou

Origine et spécificités du financement : Fonds propres

ORGANISME(S)

La Ménagère

Ouagadougou -

Ouagadougou

3 Salariés / 6 Bénévoles

Ou

Partager sur

COMITÉ DE LECTURE

Date de lecture de la fiche

2019-12-18 00:00:00

Localisation

Burkina Faso

Domaine

Alimentation

Type de structure

Entreprises Entreprise

Envergure du programme

Locale

Bénéficiaires

Entreprise Population urbaine Agriculteurs

Type d'acteur

Transformateur

Type d'action

Transformation Transformation produits de niche / terroir

Type d'objectif

Sociaux Promotion de la place des femmes Développement local Création de dynamiques économiques

LOCALISATION
LICENCE

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0

Pour citer un texte publié par RESOLIS:

SANA Salimata, « La ménagère, une entreprise innovante de tranformation de la pâte d'arachide. », **Journal RESOLIS**

PUBLIÉ DANS LE JOURNAL

ORIGINE ET CONTEXTE

En 2014, Madame Sana Salimata travaille dans une entreprise de restauration burkinabè. en qualité de chargée d'approvisionnement. En relation directe avec les fournisseurs, celle-ci décèle des problèmes dans les délais de livraison, notamment concernant les pâtes d'arachide. Pour remédier à cette situation, Madame Sana négocie auprès de l'entreprise la possibilité d’acquérir une part de marché en freelance afin de monter une petite structure pour transformer et commercialiser la pâte d’arachide dans la ville de Ouagadougou.

OBJECTIFS

Au-delà de la fourniture de pâte d’arachide à l’entreprise de restauration, la promotrice s’est fixée pour objectif de contribuer à l’accroissement de l’offre alimentaire de qualité au Burkina Faso. Spécifiquement il s’agit de contribuer à accroître l’offre de pâte d’arachide et de farine de céréales locales.

ACTIONS MISES EN OEUVRE

Contractualisation avec une entreprise de restauration ; Approvisionnement en matières premières (graines d’arachide et grains de maïs) ; Organisation de la production (torréfaction, broyage et conditionnement) ; Construction du système distribution du produit ; Promotion du produit dans les foires. Le cycle de production (torréfaction, broyage et conditionnement) est hebdomadaire. Le conditionnement se fait les samedis. Il y a un site dédié au grillage des arachides. Le broyage se fait dans un moulin partenaire et le conditionnement a lieu dans un local contigu au point d’exposition des produits. Des petits stocks de matières premières sont constitués en vue de pouvoir produire quasi-continuellement. L’entreprise dispose d’une moto qui lui permet de livrer les commandes. Elle est fournie en graines d’arachide par deux femmes commerçantes qui pré collectent dans les communes de Kombisiri et Kokologho pendant les jours de marché. Elles reçoivent une avance d’environ 50% et le reliquat est payé à la livraison. Pour le maïs grain, l’approvisionnement se fait exclusivement à Ouagadougou auprès d’un commerçant partenaire qui accorde des facilités de paiement d’1 à 2 semaines.

RÉSULTATS ET IMPACTS, QUANTITATIFS ET QUALITATIFS

- Deux emplois féminins créés. Celles-ci sont chargées du conditionnement et de la gestion du point de distribution. Il y a également un commercial chargé de livrer les commandes aux clients et de démarcher de nouveaux clients. - Six emplois occasionnels sont créés sur les chaînes farine de maïs et pâte d’arachide. Trois occasionnels sont chargés de la torréfaction des graines l’arachide. - L’entreprise produit et distribue 2 types de produits : la pâte d’arachide et la farine de maïs, et, elle revend accessoirement de la poudre de gombo sec et du Soumbala achetés auprès d’un groupement de femme. - Les produits sont distribués par deux (2) surfaces d’alimentation à Ouaga. Les commandes qui sont livrées aux surfaces alimentaires sont comptabilisées en achat et non en dépôt vente. - L’entreprise traite 15 à 20 sacs de graines d’arachide de 100 kg par mois, soit 1 500kg à 2 000kg/an. En période faste, l’entreprise peut traiter 25 sacs de 100kg par mois. - Quatre types de conditionnement sont proposés pour la pâte d’arachide : 1kg, 2kg, 3kg et 5kg. La pâte d’arachide est vendue à 1.000 Fcfa/kg. - Les livraisons mensuelles faites au restaurant SOGA, le principal client, atteignent 700 à 800.000 francs CFA en moyenne voire 1 million. Quant au maïs, l’entreprise traite 15 à 20 sacs par mois pour la production de farine.

ORIGINALITÉ

- Contrairement aux pâtes d’arachide vendues dans les marchés urbains, celle-ci est produite dans de meilleures conditions sanitaires. La production se fait par lot et un prélèvement est effectué sur chaque lot pour être analysé au Laboratoire National de Santé Publique. - Grâce aux produits « La ménagère », certains ménages peuvent disposer de quantités de pâte d’arachide utilisables sur une période d’un mois. - La torréfaction des graines se fait au gaz et non au feux de bois. - Le produit est vendu en circuit court ou en vente directe. - L’entreprise a tenu compte des exigences des consommateurs en optant désormais pour une seule variété d’arachide (coques d’arachide à deux graines). - La main d’œuvre utilisée est majoritairement féminine (2/3 emploi salariés et 5/6 emplois occasionnels). - Cette activité permet de faire vivre indirectement des producteurs d’arachide.

PARTENARIAT(S)

- Les surfaces alimentaires Viva Market et Wend Puiré, chargée de faire la distribution du produit ; - Le Restaurant SOGA, qui reste le plus gros client ;

RETOUR D’EXPÉRIENCE

Difficultés et/ou obstacles rencontrés pendant la mise en œuvre :

En raison de la variation saisonnière des prix de l’arachide, La Ménagère avait entrepris une opération de stockage. Cette opération lui a été fatale d’autant que 20 sacs d’arachides ont subi une avarie. Elle a également rencontré une mésaventure dans le dépôt-vente avec un distributeur véreux. L’entreprise traîne des factures impayées de plus de 4 mois chez son principal client. Cela crée une tension de trésorerie qui occasionne des dettes envers ses principaux fournisseurs de graines d’arachide

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Le stockage porte désormais sur des quantités très modestes, en prenant soin de s’assurer que les graines d’arachide sont suffisamment sèches. Face aux factures impayées depuis 4 mois, elle essaie de s’y adapter en échelonnant le paiement de ses fournisseurs.

Améliorations futures possibles :

La promotrice ambitionne de disposer de son propre moulin et d’une chaîne de conditionnement moderne. Elle envisage d'acquérir une deuxième moto et recruter un second agent commercial. A Moyen terme, elle envisage distribuer ses produits hors du Burkina Faso et revoir le design des emballages.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou un essaimage :

Malgré ses occupations professionnelles, la promotrice reste constamment disponible pour superviser l’activité et s’impliquer elle-même lors de ses heures libres. Cette forte implication lui permet d’anticiper les problèmes. Pour une telle activité, le changement d’échelle requiert de disposer de son propre moulin pour pouvoir répondre beaucoup plus promptement aux commandes.