Séchage de fruits et légumes et transformation de produits agricoles et forestiers par la coopérative Zemestaaba de Koudougou

La coopérative féminine Zemestaaba du secteur 6 de Koudougou mène depuis 2005 une activité de valorisation des produits locaux. Elle est spécialisée dans le séchage solaire de fruits et légumes et dans la transformation de produits agricoles et forestiers non ligneux. Les produits transformés sont commercialisés dans la boutique de la coopérative ou distribués par les commerces alimentaires.

AUTEUR(S)

ZAGRE Jeanne

Présidente

zemestaaba@gmail.com

Fiche rédigée par Patrice N’GORAN, Stagiaire Montpellier SupAgro

PROGRAMME

Démarrage: 2005

Lieu de réalisation: Koudougou

Origine et spécificités du financement : Multi donateurs

ORGANISME(S)

Coopérative Zemestaaba

Koudougou -

Koudougou

15 Salariés

Ou

Partager sur

COMITÉ DE LECTURE

Date de lecture de la fiche

2020-01-06 00:00:00

Localisation

Burkina Faso

Appréciation(s) du comité

Source d’inspiration !

Domaine

Environnement Alimentation

Type de structure

Association, collectif, ONG Association, collectif, ONG Coopérative Coopérative

Envergure du programme

Locale

Bénéficiaires

Femmes Universel

Type d'acteur

Transformateur

Type d'action

Transformation Outils de transformation collectifs ou partagés

Type d'objectif

Sociaux Promotion de la place des femmes Environnementaux Réduction/traitement des déchets, économie circulaire

LOCALISATION
LICENCE

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0

Pour citer un texte publié par RESOLIS:

ZAGRE Jeanne, « Séchage de fruits et légumes et transformation de produits agricoles et forestiers par la coopérative Zemestaaba de Koudougou », **Journal RESOLIS**

PUBLIÉ DANS LE JOURNAL

ORIGINE ET CONTEXTE

Le groupement Zemestaaba de Koudougou, créé en 2005, est devenu une coopérative en juillet 2018. Le groupement compte 15 femmes, menées par Jeanne ZAGRE. Celle-ci a appris les techniques de séchage de fruits et légumes auprès de l’association ABAC GERES dont elle était membre avant d’intégrer Zemestaaba. Elle a encouragé la création du groupement pour initier la transformation de produits locaux en se basant sur deux constats: une alternance instable entre des périodes d’abondance (avec des produits qui finissent par périmer) et des périodes de pénuries ; ainsi que la préférence des enfants pour les produits transformés (dèguê) plutôt que les céréales brutes (sorgho rouge).

OBJECTIFS

L’initiative vise à contribuer à lutter contre la pauvreté et à assurer l’autonomisation des femmes en développant une activité rémunératrice. Elle permet aussi d’éviter les pertes de produits agricoles.

ACTIONS MISES EN OEUVRE

- Transformation artisanale à très petite échelle couplée de la formation des femmes par apprentissage ; - Recherche de partenaire et bailleurs à travers les réponses aux appels à projets ; - Acquisition des équipements (séchoir solaire, four) et changement d’échelle ; - Participation aux foires et expositions pour mieux faire connaître les produits Les activités de transformation se déroulent quasi quotidiennement. La saisonnalité de certains produits ne favorise pas leur transformation sur toute l’année. Des stocks de matières premières sont constitués pour garantir la régularité de la transformation. En termes de gouvernance, des rencontres mensuelles et trimestrielles sont organisées. Une rencontre annuelle permet de faire le bilan des activités. Outre la vente directe dans la boutique de la coopérative, les produits sont distribués par les magasins de la ville de Koudougou. Une attachée commerciale freelance assure les relations commerciales avec les surfaces alimentaires. Les produits se vendent dans plusieurs autres villes du pays (Ouagadougou, Dori, Bogandé, Bama).

RÉSULTATS ET IMPACTS, QUANTITATIFS ET QUALITATIFS

La coopérative transforme une vingtaine de produits agricoles et forestiers non ligneux (PFNL), dominés par le maïs (5 à 7 tonnes de maïs grain par an). L’unité de production est équipée d’une dizaine de séchoirs solaires et d’un four à Gaz. Bilan de la transformation au cours de l’exercice 2018 : 4 135kg de couscous de maïs, 361 kg de couscous de riz, 210 kg de biscuits, 56 kg de farine de maïs, 119 kg de jus instantanés, 20 kg de fruits et légumes séchés, 330 kg de Soumbala, 334 kg de bouillon d’assaisonnement Soumbala, 14 kg de zamené, 9kg de thé Moringa. Le bénéfice net de l’activité 2018 a été de 2 068 450 millions Fcfa. Cette activité permet aux femmes de la coopérative de percevoir désormais un revenu régulier. Une caisse interne dotée d’un fonds de 100.000 Fcfa permet de faire des prêts internes. La Présidente a été distinguée Chevalier de l’ordre du mérite par le Ministère de la promotion féminine en 2008. La coopérative a été distinguée par le 4ième prix PCESA pour le Cube Soumbala, obtenu lors des JAAL 2016 et le 1er prix innovation du « forum régional sur l’économie locale » de Koudougou (organisé par le Conseil Régional). La coopérative a obtenu deux récompenses à la foire de Koudougou : un réfrigérateur en 2018 et une balance électronique en 2019. En 2018, Zemestaaba a reçu 30 visites dont celle du Ministre du commerce.

ORIGINALITÉ

L’originalité de l’activité pratiquée par cette coopérative féminine réside dans le fait qu’elle permet de réduire les pertes post-récolte des produits périssables (tomate, oignon, haricot vert) grâce à la transformation. Elle favorise donc leur disponibilité en période de pénurie. La boutique permet de réaliser des ventes directes aux consommateurs. La gestion de la coopérative est transparente. Utilisation de séchoir non polluant et de fours à gaz.

PARTENARIAT(S)

-Le conseil régional du Centre-Ouest, qui offre à la coopérative la possibilité d’exposer lors des foires ; -La FAO qui a financé la construction du Kiosque de vente ; -la Coopération Suisse qui a financé le Projet d’Appui à la Modernisation des Exploitations Familiales (PAMEFA) ; -le Ministère de promotion de la femme qui apporte des appuis financiers (5 millions reçus dans le cadre du projet PATC) ; -Direction Générale de promotion de l’Economie Rurale (DGPER), à travers la formation sur la transformation de Niebé ; -l’ONG italienne MANITESE qui entreprend à nouveau le programme avec la coopérative ; -cinq surfaces alimentaires de la ville de Koudougou qui assurent la distribution des produits

RETOUR D’EXPÉRIENCE

Difficultés et/ou obstacles rencontrés pendant la mise en œuvre :

Les séchoirs utilisés étant solaires, l’activité de séchage des produits n’est pas optimale en période hivernale. Les emballages sont onéreux et des ruptures de stock sont constatées par moment.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

La solution alternative adoptée pour contourner l’hivernage est de produire abondamment pour stocker en période de fort ensoleillement.

Améliorations futures possibles :

Il est envisagé d’acquérir des séchoirs à gaz en complément des séchoirs solaires. Cela permettra de pouvoir travailler toute l’année.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou un essaimage :

Le dynamisme et l’engagement collectif des femmes, la communication et le partage de l’information dans le groupe (réunions mensuelles, bilans trimestriels), sont autant de facteurs qui ont contribué à la bonne marche des activités. Il est particulièrement indispensable de former sur les nouvelles technologies de transformation pour améliorer les performances.

Idées de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée :

Une étude sur les normes visant à faire ressortir les valeurs nutritionnelles des produits proposés par la coopérative.