Journal Resolis

Une stratégie alimentaire pour relocaliser l'alimentation, Centre-Val de Loire

  • Auteur(s)
    Ariel Martinez (Chargé de mission Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) en Région Centre-Val de Loire, RESOLIS)
  • Rédacteur(rice)
    Equipe RESOLIS
  • Mots-clefs
  • Publication
    Octobre 2019

« Il me semble important d’insister sur l’axe central de la relocalisation de l’alimentation. Relocaliser l’alimentation permet véritablement de changer de système, c’est un levier très puissant. »

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE EN FRANCE. 350 initiatives locales pour une alimentation responsable et durable

Cet article est publié dans

Journal RESOLIS (2019-10-16) LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE EN FRANCE. 350 initiatives locales pour une alimentation responsable et durable

Ce que nous disent les collectivités

Vous travaillez à la mise en oeuvre d’une stratégie alimentaire régionale portant sur la transition et la reterritorialisation de l’alimentation. Quel constat de la situation agricole et alimentaire de votre région sous-tend cette ambition politique ? Le contexte n’est pas propre à la région Centre-Val de Loire mais à la situation mondiale dans son ensemble. Dès 2015, nous avons décidé de nous saisir de la compétence régionale pour faire en sorte, qu’au moins au niveau de notre territoire, nous puissions parvenir à un changement systémique de l’alimentation, qui recoupe quatre aspects : - La santé publique : caractérisée par les inquiétudes citoyennes liées à la multiplication des scandales et les dangers que constitue l’alimentation ultra transformée qui domine actuellement notre assiette et nos modes de vie. - L’environnement : les impacts de l’activité agricole sur la pollution des sols, la dégradation de la biodiversité, le réchauffement climatique, … sont bien connus. Mais attention à ne pas perdre de vue les effets des autres maillons de la chaîne alimentaire et notamment du maillon « transformation » ! - L’économie : la tendance est à l’agrandissement des exploitations et la diminution du nombre d’agriculteurs pour pouvoir entrer sur le marché et être concurrentiels. Dans ce système conventionnel, les agriculteurs sont tous sous perfusion et en ont marre… parfois de manière dramatique. Beaucoup d’acteurs souffrent de cette situation et ce sont, bien entendu, des territoires qui se vident de leur substance, l’équilibre des territoires étant directement lié à la terre et aux hommes qui la travaillent. - Le social : c’est le volet déterminant dans la décision de la Région de se lancer dans une politique alimentaire à part entière qui a aujourd’hui un budget propre, une stratégie....

Copyright

Licence Creative Commons Attribution 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/)

Pour citer un texte publié par RESOLIS : Nom auteur, « Titre », **Journal RESOLIS**, vol. e-page année